Une sexualité altérée chez les femmes souffrant d’endométriose

endometriose-sante-tunisieL’endométriose se définit par l’implantation de cellules endométriales, provenant de la muqueuse utérine, en dehors de la cavité utérine. On parle d’implantation hétérotopique. L’endométriose est source de bon nombre de problèmes dont l’infertilité et les douleurs pelviennes qui peuvent être carrément invalidantes, des douleurs qui se manifestent notamment lors du rapport sexuel.

 

Dans le but d’étudier la prévalence et l’impact de la dysfonction sexuelle chez les femmes qui souffrent d’endométriose, une équipe de scientifiques associant des gynécologues-obstétriciens et des psychothérapeutes de l’hôpital Wilhelminen en Autriche a recruté 125 femmes chez qui le diagnostic de l’endométriose a été confirmé. Ces femmes avaient répondu à un questionnaire dont les résultats relatifs à la fonction sexuelle seront notés avec des échelles d’évaluation.

Une dysfonction sexuelle féminine a été observée chez près de 80% des patientes. Des corrélations statistiquement significatives ont été mises en évidence entre cette dysfonction sexuelle et les douleurs pendant et après les rapports sexuels. Les femmes avaient également rapporté peu de rapports sexuels par mois, un sentiment de culpabilité envers le partenaire et un sentiment de féminité perturbée.

L’envie de faire un bébé était la motivation princeps pour le rapport sexuel chez 38 femmes alors que près de la moitié des femmes, soit 46%, étaient motivées pour satisfaire leur partenaire.

 

Globalement, ces données montrent que la dyspareunie (douleurs lors des rapports sexuels) causée par l’endométriose altère sérieusement la qualité de la sexualité et le bien-être des femmes qui en souffrent.

Cette étude a été publiée dans la revue « European Journal of Obstetrics, Gynecology and Reproductive Biology ».

 

E.K.L