Le pénis captivus, mythe ou réalité

penis-captivus-sante-tunisieAu pays des chiens errants qu’est devenue notre chère Tunisie, qui n’a jamais vu deux chiens « soudés » fesse contre fesse essayant chacun de partir dans le sens opposé. Ce phénomène très insolite, intervient lors de l’accouplement et correspond au blocage de la verge du male, ayant une forme particulière dite en « bouchon de champagne », dans le vagin de la femelle. Eh bien figurez-vous que la même chose peut arriver chez nous les humains, on parle alors de pénis captivus, qui est l’incapacité pour l’homme de retirer son pénis du vagin de sa partenaire pendant le coït ou rapport sexuel. Même s’il existe sur le papier, médicalement parlant seul un cas de pénis captivus a été décrit dans le British Medical Journal en 1980. Une multitude de forums sur internet relatent les mésaventures de couples ayant été confrontés à ce phénomène, avec parfois le témoignage d’urgentistes venus corroborés les faits. Cependant, il est difficile de trier le vrai du faux surtout que le pénis captivus est devenu au fil du temps une vraie légende urbaine, une source intarissable de spéculations avec un coté moralisateur indéniable (pour contrer l’adultère par exemple).

La seule explication médicale, s’il y en a une, est un spasme du muscle releveur de l’anus, un muscle impliqué dans le maintien de la continence anale et faisant partie du plancher pelvien ou périnée. Ce spasme va donc entrainer un resserrement du vagin qui aura pour conséquence de bloquer le pénis pendant une courte période, nécessaire à la perte de l’érection.

Rien de bien grave en résumé, on est bien loin du couple accolé arrivant à l’hôpital en urgence. Une petite astuce pour finir, si cela vous arrive, sachez que le meilleur moyen de relâcher le muscle releveur de l’anus, comme son nom l’indique, est le toucher rectal.

K.L