La fertilité de l’homme : les facteurs environnementaux en cause

Les auteurs de ce travail ont aussi mis en évidence une nette diminution de la concentration des spermatozoïdes dans l’éjaculat. Cette altération concerne, outre le nombre des spermatozoïdes, leur mobilité et leur morphologie, notamment chez les hommes jeunes.

Les facteurs environnementaux sont incriminés dans cette dégradation de la qualité du sperme, en plus des facteurs génétiques et ethniques. On ne dispose pas, à nos jours, d’études concluantes quant à la nature  et à l’influence précise de ces facteurs environnementaux.

E.K.L