Est-ce que l’homme tunisien s’intéresse à la sexualité de sa conjointe ?

Une équipe de médecins du service de psychiatrie au Centre Hospitalo-Universitaire Hédi Chaker à Sfax en Tunisie ont réalisé un travail auprès d’hommes et de femmes afin d’évaluer leurs connaissances sur la sexualité et plus particulièrement les connaissances de l’homme sur la sexualité de la femme.

Le test a concerné 55 hommes et 55 femmes. Ils avaient eu à répondre à un questionnaire relatif à l’anatomie féminine, aux préliminaires, à l’attitude de la femme durant le rapport sexuel, à la notion d’orgasme féminin et à la contraception.

Les résultats ont montré que 50% des participants n’avaient pas réussi à répondre à plus de la moitié des questions. Les réponses des hommes étaient plus erronées que celles des femmes en ce qui concerne l’anatomie de la femme et l’importance des préliminaires dans l’épanouissement de la femme. Par contre, 80% des répondants pensent que l’atteinte de l’orgasme lors d’un rapport sexuel, pour tous les deux, est parmi les moteurs d’une vie de couple harmonieuse.

Une meilleure connaissance du corps de la femme et plus particulièrement des zones érogènes aiderait le couple à mieux assumer et vivre sa sexualité ce qui est une source inépuisable de plaisir et d’équilibre. Des campagnes pour l’éducation sexuelle des couples sont d’un grand plus car elles contribueront à instruire, éduquer et corriger les éternels « on m’a dit ».

Cette étude a été publiée dans le journal « Gynécologie, obstétrique et fertilité ».

 

E.K.L