Ce qui fait jouir la femme est, enfin, élucidé !

Ce que la femme ne cesse de dire à l’homme depuis des décennies est que la stimulation du vagin est bien différente de celle du clitoris.  Des données du scanner cérébral ont renforcé, récemment, ces arguments, probablement jamais pris au sérieux par beaucoup d’hommes.

Il s’agit de résultats d’un travail américain édité dans « Journal of Sexual Medicine ».

Pour la première fois, les aires cérébrales correspondant au vagin, col de l’utérus et mamelons avaient été localisées avec précision dans le cortex sensitif ou « Homonculus sensitif » prouvant que la stimulation du vagin activait des aires dans le cerveau autres que la stimulation du clitoris.

Une relation directe a été également mise en évidence entre les organes génitaux et les mamelons, ce qui pourrait expliquer la survenue d’orgasmes chez certaines femmes par la seule excitation mamelonnaire. Ceci prouve, en plus, qu’il ya plusieurs façons d’obtenir l’orgasme chez la femme, selon Beverly Whipple de l’université de Rutgers au New Jersey.

Le cortex sensitif englobe les régions de la sensibilité du corps, laquelle sensibilité définit les différentes sensations ressenties provenant des différentes régions du corps humain y compris les organes génitaux.

Depuis les années 1950, des expériences avaient été menées afin d’établir un diagramme sur la projection cérébrale des régions corporelles mais ces expériences étaient conduites seulement sur des hommes. C’est seulement au cours de l’année dernière que des scientifiques suisses ont pu confirmer, grâce à l’IRM fonctionnelle, que la position de projection du clitoris dans le cortex est semblable à celle du pénis chez l’homme.

Ces données aideraient à trouver des solutions pour que les femmes ayant des problèmes de santé comme le diabète ou des maladies neurologiques puissent s’épanouir dans leur sexualité.

 

E.K.L