Qu’est-ce que la démence

A priori, la majorité des communs des mortels entendent parler de la démence sénile sans trop comprendre cette maladie. Zoom sur la pathologie.

Les troubles dans la catégorie de démence incluent des déficits cognitifs multiples dont essentiellement l’altération de la mémoire. Ils peuvent être dus à une maladie, aux effets persistants d’une substance, ou à une interaction de différentes causes ou maladies à la fois.

 

Comment reconnaitre une démence ?

L’altération de la mémoire et l’incapacité d’apprendre de nouvelles choses sont des symptômes qui accompagnent toutes les formes de démence. Mais il existe également d’autres perturbations cognitives dont la perturbation du langage (aphasie) où le sujet a du mal à donner des noms précis aux objets et utilise en excès le mot ‘truc’, ‘chose’, et dans un stade avancé, les sujets à la démence peuvent même répéter des mots, des phrases ou des sons récemment entendus ou encore deviennent mutiques.  

Et en dépit d’une activité motrice fonctionnelle et de la normalité de ses fonctions sensorielles, le sujet peut aussi avoir du mal à réaliser des activités motrices de manière correcte. Le sujet peut donc manquer terriblement d’autonomie et se retrouve à la longue incapable de se coiffer, de faire sa toilette, de s’habiller et même de retenir ses urines… Il devient également incapable de reconnaitre des objets et des visages qu’il connaît pourtant bien et devient rapidement sujet aux crises de panique, aux larmes…

En cas de démence, le sujet souffre également de perturbation des fonctions exécutives comme le fait d’organiser ou de faire des projets. Nonobstant, avant de dresser un diagnostic, il est important de vérifier que ces déficits viennent d’une altération significative du fonctionnement social et/ou professionnel qui se manifeste par un déclin significatif par rapport à l’état du sujet dans le passé. En revanche si ces déficits surviennent seulement lors d’un épisode maladif notamment au cours d’un délirium, la démence n’est pas soupçonnée.

 

Les causes de la démence

Généralement, la démence vient après l’installation de la maladie d’Alzheimer. Il s’agit, là, de la démence vasculaire. Des étiologies multiples peuvent s’ensuivre. Les autres maladies qui peuvent causer la démence sont l’anoxie, la maladie de Pick, la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington, les traumatismes crâniens, les tumeurs cérébrales, l’anoxie, certaines maladies infectieuses comme la syphilis, les maladies à prions, celles endocriniennes et immunitaires comme le lupus érythémateux disséminé, certaines maladies hépatiques métaboliques, certaines maladies neurologiques… La démence peut aussi provenir des effets persistants d’une substance notamment l’abus d’alcool ou encore des carences vitaminiques.

 

A quel âge peut-on parler de démence ?

Cela dépend de la cause sous-jacente mais la démence survient généralement à un âge tardif. Elle peut commencer vers 65 ans, mais est plus fréquente après 85 ans. Toutefois, elle peut être présente chez les enfants et les adolescents même s’il s’agit de cas très rares. C’est la démence de type Alzheimer qui demeure la plus fréquente. Les autres types de démence sont beaucoup moins fréquents.

 

Bibi C.