Le somnambulisme : Un trouble léger à prendre au sérieux !

somnambulisme-sante-tunisieUne personne qui se lève après un laps de temps de sommeil et qui déambule inconsciemment dans la maison en plein milieu de la nuit suscite, souvent, intrigue et amusement chez ceux qui assistent à la scène. Pourtant, il s’agit là du phénomène de somnambulisme qui est un trouble du sommeil, certes léger, mais à prendre au sérieux.

En effet, certains psychiatres assurent que ces déambulations nocturnes sont, plutôt, les conséquences de troubles mentaux. Mais, au fait, c’est quoi le somnambulisme et ses origines ? Comment réagir face à ce comportement et comment y remédier ?

 

Il est, sûrement arrivé, à certains d’entre nous, de croiser son enfant en pleine nuit, et lorsqu’il lui parle, il lui semble comme s’il est endormi. Pourtant, il a les yeux ouverts et marche, même s’il est un peu maladroit. C’est ce qu’on appelle un épisode de somnambulisme. Comment cela s’explique-t-il ?

Faisant parties des divers cas des troubles du sommeil, le somnambulisme toucherait, selon les études, entre 15 et 40 % des enfants de 6 à 12 ans. Il disparaît normalement vers la puberté. Plus fréquent chez le garçon, il apparaît dans la phase du sommeil dit « profond » et peut durer de 5 à 30 minutes. Certains enfants parlent, d’autres vont se servir à boire.

Mais certains peuvent faire face à des dangers réels en se cognant à un mur ou à un objet dur, en montant ou descendant des escaliers ou en sortant carrément de la maison.

 

Concernant l’origine du somnambulisme, elle fait encore l’objet de recherches. Certaines études lient ce trouble à des problèmes d’épilepsie ou de migraine. Dans les faits, le somnambule se trouverait dans un état de sommeil profond, ce qui explique qu’il ne se souvient de rien. Mais en même temps, il est considéré come étant dans un état de semi-éveil, ce qui explique sa capacité de se déplacer. Cet état, appelé aussi, « automatisme ambulatoire », se manifeste durant le premier tiers du cycle de sommeil, pendant la phase la plus profonde qui suit l’endormissement. C’est le moment où les rêves sont moins fréquents.

 

Que faire alors ?

 

Calme ou agité, fréquent ou rare, à chaque type de somnambulisme son remède. Le premier geste à faire est celui de s’abstenir de réveiller l’enfant, sauf s’il est en situation de danger, bien entendu. Il faudrait, plutôt, lui parler calmement avant d’essayer de le raccompagner dans son lit. Généralement, il se laissera sagement faire et n’aura aucun souvenir de ce qui est arrivé le lendemain matin. Dans le cas où il est agité, il faudrait, alors, assurer d’abord sa sécurité en bloquant l’accès aux escaliers par exemple.

 

Toutefois si ces épisodes de somnambulisme sont assez fréquents (deux à trois fois par semaine) et le mettent en danger, il devient impératif de s’adresser au médecin. Il en est de même, si ce trouble persiste après la puberté. Le médecin pourra donner les conseils adéquats quant aux gestes à faire dans ce cas et décidera, le cas échéant, d’un traitement qui régulera le sommeil du jeune en question.

Des médicaments peuvent également s’avérer nécessaires, notamment si le somnambulisme est associé à d’autres troubles (énurésie, terreurs nocturnes…) ou s’il existe de nombreux antécédents familiaux (présents dans 60 à 80 % des cas).

Le sommeil est un autre traitement essentiel. Il faut, en effet, veiller à ce que l’enfant dorme suffisamment et sereinement. Son état de santé général, son comportement de tous les jours et ses résultats scolaires en dépendent…

 

N.H

Une pensée sur “Le somnambulisme : Un trouble léger à prendre au sérieux !

  • 27 mars 2014 à 12 h 59 min
    Permalink

    Bonjour,

    J’ai 19 ans et je suis somnanbule. Cela m’arrive très fréquemment je parle ou je bouge. Parfois je me.souviens car je mz.réveille la nuit quand je bouge ce qui me fait passer des nuits atroces! Mon medecin ne veux pas me donner un traitement car sa m’assomerais ou je doit prendre des calmants … J’en est juste assez de passer des nuits comme ça. Si des recherches ce font sur ce domaine je veux bien etre « analyser » sachant que pratiquement toute mes nuits il y a quelque chose. Voila bonne journee

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *