Les personnes aux yeux bleus, plus vulnérables à la dépendance à l’alcool

Deux généticiens de l’université du Vermont aux Etats unies, viennent d’établir un lien direct entre la couleur des yeux, et la dépendance à l’alcool.

Les résultats de leurs  travaux publiés dans “the American Journal of Medical Genetics », apportent l’espoir de trouver de nouveaux facteurs génétiques non seulement de l’alcoolisme, mais aussi d’autres maladies psychiatriques ; et  suggèrent également  la possibilité d’utiliser la couleur des yeux, dans le cadre du diagnostic de la dépendance à l’alcool.

Les auteurs ont constaté que les Américains d’origine européens avec les yeux de couleur claire, avaient une incidence plus élevée de dépendance à l’alcool que ceux qui ont les yeux bruns foncés, avec un taux plus élevé chez les personnes aux yeux bleus.

L’étude a décrit les composantes génétiques qui déterminent la couleur des yeux, et a montré qu’ils sont localisés sur  le même chromosome que les gènes liés à la consommation excessive d’alcool.

Mais, le pf Li, co auteur de l’étude explique  « nous ne savons toujours pas la raison et plus de recherches sont nécessaires ».

Pour arriver à ces conclusions, les deux généticiens, ont suivi un échantillon de 1263 américains blancs, qui étaient enregistrées dans une base de données comprenant des personnes alcooliques ou toxicomanes diagnostiqués comme étant dépendants à l’alcool, afin d’examiner leur profil génétique.

Après que le pf Sulovari ait remarqué la relation avec la couleur des yeux, ils ont testé leur analyse trois fois, et ils ont procédé a l’organisation et la réorganisation des groupes, de comparer l’âge, le sexe et différentes origines ethniques ou géographiques, telles que les régions du sud et du nord du continent.

Le Pf Li vient de présenter une demande de subvention pour poursuivre ces recherches des gènes, et travaille sur une autre proposition de financement pour continuer ce travail en utilisant la grande base de données d’échantillons de patients.

B.H.S