La sensation du déjà vu : Fait réel ou simple illusion, le phénomène est là

Qui parmi nous n’a pas éprouvé cette curieuse sensation d’être déjà venu quelque part ou d’avoir déjà fait ce geste, prononcé ces paroles… S’agit-il d’une manifestation d’une hypothétique vie antérieure ou un simple bégaiement de la mémoire ?

Qui parmi nous n’a pas eu cette fameuse sensation d’avoir déjà vécu une situation ou connu une personne ? Et on s’interroge, encore, sur l’origine de ce phénomène et si on a vraiment vécu la dite situation ?

 En effet, la sensation de déjà vu et vécu consiste à être persuadé d’avoir déjà été témoin ou d’avoir déjà vécu une situation présente, accompagné d’une sensation d’irréalité et d’étrangeté. Selon les études, 60 à 70 % des gens disent avoir expérimenté, au moins une fois, cette sensation étrange dans leur vie.

Etymologiquement, la sensation de déjà vu ou paramnésie provient du grec « para », à côté, et « mnésis », mémoire, en allusion au terme « amnésis ».

Mais voyons, d’abord, ce que c’est que la sensation de déjà vu. Pour certains, ceci peut être la conviction d’avoir déjà vécu cette scène dans le passé ou d’avoir déjà visité ce lieu pourtant étranger ou encore d’avoir déjà rencontré une personne comme dans une vie antérieure…

 La sensation de déjà vu est comme si nous parvenions, pour quelques millièmes de secondes, à prendre le temps de vitesse. Comment expliquer cette sensation que certains qualifient de « bizarre » ?

L’étude du fonctionnement de la mémoire reste une science complexe qui est encore très loin d’avoir livré tous ses secrets. Entre conscience et inconscience, entre rêve et réalité, les chemins de la compréhension sont longs, complexes et sinueux.

 Les  théories des psychanalystes

Les psychanalystes ont leur hypothèse en estimant que la sensation de « déjà vu » manifeste le désir de répéter une expérience passée, mais cette fois-ci avec une issue positive.

Freud écrit qu’il s’agit de la remontée incomplète d’un souvenir refoulé, cachant un traumatisme ou un désir inacceptable pour le Surmoi. « En ce qui concerne les quelques rares et rapides sensations de déjà vu que j’ai éprouvées moi-même, ajoute Freud, (…) il s’agissait chaque fois du réveil de conceptions et de projets imaginaires (inconnus et inconscients) qui correspondait, chez moi, au désir d’obtenir une amélioration de ma situation. »

Pour Sándor Ferenczi, le déjà-vu peut signifier la répétition d’un rêve oublié de la nuit précédente.

 Qu’en pensent les mystiques ?

Certains croyants et mystiques estiment qu’il s’agit de la réminiscence de souvenirs d’une existence antérieure et la preuve pour eux de la réincarnation. D’autres pensent encore que la sensation de déjà vu serait le souvenir de rêves prémonitoires.

 Et que disent les neuroscientifiques ?

Certaines théories évoquent un arrêt partiel et très court de l’activité du cerveau : nous vivons quelque chose ; le cerveau s’arrête momentanément d’enregistrer des nouvelles mémoires. Nous revivons cette chose au même instant puisque le cerveau ne s’est arrêté que pendant une fraction de seconde. A ce moment, nous avons l’impression d’avoir vécu ceci il y a très longtemps puisque, vu qu’il manque une toute petite information à la mémoire, le cerveau a du mal à reconstruire certaines notions de temps. Au bout d’une ou deux minutes, le cerveau aura trouvé un complément fictif mais plausible à ce manque, donc cette impression disparaîtra.

Une hypothèse émane de la neuropsychologie ; le cerveau mémorise les souvenirs de telle manière que chaque détail – odeur, couleur, son – d’une scène vécue permet d’accéder à tous les autres détails de la scène, et en particulier aux émotions qui lui sont associées dans notre souvenir.

 Enfin, selon une autre explication, le déjà vu « normal » proviendrait d’un décalage, provoqué par la fatigue, le stress ou l’ivresse, dans le système neuronal chargé de distinguer, dans une scène, le connu du nouveau. Embrouillé, notre cerveau prendrait pour un souvenir les messages que les sens lui envoient au présent.

 

N.H