La conduite inattentive et les risques d’accidents (des conducteurs débutants et expérimentés)

risque-volant-conduite-sante-tunisieLa conduite inattentive associée à l’exécution d’autres taches en même temps, est une cause majeure d’accidents à la fois chez les adolescents qui sont des conducteurs novices, et même chez les adultes qui sont expérimentés.

Aux USA, les conducteurs âgés de 15 à 20 ans, constituent 6,4% du nombre total de conducteurs mais ils comptent 10% en ce qui concerne les accidents mortels de la route et 14% des collisions et blessures rapportées par la police.

Ces taux sont dus à l’âge, au manque d’expérience et aux comportements risqués lors de la conduite.

C’est à ce sujet que le  « Massachusetts Medical Society » a effectué deux études intitulées  the 100-Car Naturalistic Driving Study  dite  “the 100-Car Study” et  the Naturalistic Teenage Driving Study (NTDS), impliquant respectivement  des conducteurs expérimentés et des conducteurs novices, et dont les résultats sont publiée au « New england journal of medecine ».

L’objectif de ces études est  l’évaluation de la relation entre l’exécution de tâches secondaires, telle que l’utilisation du téléphone portable, et le risque d’accidents et de collisions.

Afin d’avoir des résultats objectifs, des accéléromètres, des caméras, des GPS, et d’autres capteurs ont été installés dans les véhicules de 42 conducteurs débutants (de 16 à 17 ans) et 109 conducteurs adultes expérimentés, et ce, pour suivre et enregistrer leurs comportements pendant la conduite et les éventuels accidents.

Les données des 100 voitures ont été recueillies de Janvier 2003 à Juillet 2004 et celles du NTDS de Juin 2006 à Septembre 2008.

Pendant les périodes d’études, 167 accidents et des collisions ont été observés chez les conducteurs novices et 518 accidents et collisions chez les expérimentés.

Les résultats ont montré que le risque d’accidents ou de collision chez les conducteurs novices, augmente de manière significative quand ils composaient des numéros de leurs téléphone portable (odds ratio, 8,32; 95% intervalle de confiance [IC], de 2,83 à 24,42), cherchaient leurs téléphone portable (odds ratio, 7,05 ; IC à 95%, de 2,64 à 18,83), envoyaient  ou recevaient  des messages (odds ratio, 3,87; IC 95%, 1,62 à 9,25), cherchaient un objet autre qu’un téléphone (odds ratio, 8,00; IC 95%, 3,67 à 17,50), en regardant un objet en bordure de route (odds ratio, 3,90; IC 95%, 1,72 à 8,81), ou en  mangeant (odds ratio, 2,99; IC à 95, 1,30 à 6,91).

Ainsi le risque d’une collision ou d’accidents chez les conducteurs novices augmente avec l’exécution  de nombreuses tâches secondaires, alors que  l’augmentation significative  de ce risque  (odds ratio, 2,49; IC 95%, 1,38 à 4,54) est plutôt associé, à la composition des numéros chez les conducteurs expérimentés.

Par ailleurs, l’ analyse adoptée qui sépare entre composer un numéro et parler au téléphone , a montré que parler seulement  n’est pas associé à un haut risque aussi bien pour les conducteurs expérimentés que pour les novices, car l’exécution de cette tache n’appelle pas le conducteur à regarder ailleurs, autres qu’à la route et droit devant lui. Par contre la composition de nombre d’appel l’est avec un haut risque pour les deux groupes.

En conclusion les résultats des études indiquent que les taches secondaires pendant la conduite , entrainant  le conducteur à ne pas regarder droit devant lui, telles que la composition des chiffres ou de textes sont des facteurs de grands  risques d’accidents particulièrement parmi les jeunes conducteurs. 

B.H.S