L’hystérie, entre le désir et l’interdit

hysterie-sante-medecine-psychologieQuand notre équipe rédactionnelle a choisi le thème du présent numéro, on croyait qu’il serait aisé de le traiter, mais la réalité du terrain s’est avérée toute autre.

En commençant par la clinique et en arrivant à la prise en charge en passant par la psychopathologie, la sexualité et le cas particulier de l’enfant, ce fût l’occasion de redécouvrir l’hystérie dans ses moindres recoins et détails. Et c’est tant mieux

A propos de la petite histoire dont les données avaient été recueillies auprès de Pr M’rad, la compréhension de l’hystérie est passée par plusieurs étapes selon les époques, les écoles et les spécialistes. On découvre, d’abord, qu’elle a été mise en évidence du temps d’ « Hippocrate » et décrite dans le plus ancien papyrus médical égyptien « Kahoun ».

Ensuite, « Galien » fût le premier à la dénommer, « Charles Lepois et Thomas Willis » évoquèrent l’hypothèse d’une localisation cérébrale de la maladie alors que « Thomas Sydenham » la considéra comme une maladie imitatrice de toutes les autres avant qu’elle ne soit classée comme affaires de sorcières et de convulsionnaires pendant l’Europe de la Renaissance

Avec le maître de la Salpêtrière « Charcot », on voyait en l’hystérie l’expression d’un dysfonctionnement du système nerveux. Son élève « Babinski » la dénigra et l’attribua à la pure simulation. Quant à l’inévitable et incontournable « Freud », il parla de l’inconscience de ces symptômes. Mais, c’est tout récemment et depuis le DSM-III (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), que la classification américaine a fait regrouper, sous le vocable de l’hystérie, les troubles somatoformes et les troubles dissociatifs.

Malgré ce parcours du combattant, l’hystérie reste, à ce jour, truffée de préjugés, de partialité et d’injustices. Des idées et opinions qu’on espère avoir pu éclaircir pour certaines et bannir pour d’autres, grâce à l’apport de spécialistes de renommée, à travers ce dossier qu’on a voulu le plus complet possible.

E.K.L