Le futur moyen de contraception masculin probable

Un beau jour, les hommes se badigeonneront le dos et les épaules avec du gel aux propriétés contraceptives.

Dans un essai récent qui a intéressé 68 hommes, chez 89% de ceux ayant appliqué ce gel, le nombre de leurs spermatozoïdes s’est tellement rabaissé qu’il devenait impossible d’engrosser une femme. Par ailleurs, les « hommes-cobayes » n’ont rapporté aucun effet du gel sur le rapport sexuel.

Dr John Amory, professeur en médecine à l’université de Washington à Seattle, a précisé que ce gel, composé d’une association de testostérone (hormone mâle) et de progestérone (hormone femelle), est capable de donner des résultats encourageants chez la majorité des hommes. Mais avant de généraliser son usage en tant qu’approche contraceptive, il faut obtenir des résultats positifs chez au moins 98 % des utilisateurs.

Cette étude a été conduite conjointement entre des chercheurs à Washington et leurs collègues au UCLA medical center en Californie. 99 hommes ont été divisés globalement en deux groupes : un premier groupe sous gel contenant de la testostérone et de la progestérone et un second groupe sous gel contenant uniquement de la testostérone.

Les résultats ont montré que 88% des hommes du premier groupe avaient eu une nette réduction dans leurs taux de spermatozoïdes contre 23% du deuxième groupe. Une trentaine de sujets étaient éliminés car ils n’avaient pas continué l’essai.

Selon Amory, le gel devrait être appliqué quotidiennement pour être efficace. Après arrêt de son utilisation, les spermatozoïdes reviennent à leur taux normal.

L’un des principaux effets indésirables rapportés est l’acné. En effet, 25% rapportent des problèmes cutanés après l’utilisation du gel. Un léger excès de poids a également été rapporté.

Un autre fait rapporté qui consiste en la possibilité d’avoir des dérèglements hormonaux pour les femmes et les enfants qui ont un contact physique avec la personne qui utilise ce gel.

Ces données nécessitent une confirmation à plus grande échelle ainsi que l’innocuité et l’efficacité à long terme de cette méthode.

 

E.K.L