Viande de mouton sous la loupe des nutritionnistes : « Il faut en manger le moins possible »

Viande-de-mouton-sous-la-loupe-des-nutritionnistes-sante-tunisieQui dit Aïd-El-Kébir, dit viande de mouton. Le fait de manger de la viande rouge peut s’avérer anodin, voire bénéfique lorsque la consommation est raisonnable. Mais durant la période de l’Aïd, de nombreuses personnes s’adonnent à une consommation outrée. En outre,cette année, de nombreux Tunisiens mangeront une viande…« roumaine ». Le goût de l’Aïd, serait donc probablement différent !

Qu’en disent les spécialistes ? Santé-tn a contacté le Dr. Taïeb Doghri diabétologue et professeur en nutrition qui a eu l’amabilité de nous répondre

 

Y-aurait-il des mesures spécifiques à prendre cette année concernant le mouton de l’Aïd ?

 « Cette année, je l’ai dit sur plusieurs supports médiatiques, je voudrais parler de la viande de mouton au-delà de l’aspect nutritionnel. En effet, si j’ai un conseil à donner aux Tunisiens, ce serait de s’abstenir d’acheter un mouton ! Si l’on va dire qu’il s’agit d’un devoir de musulman, eh bien doit-on rappeler qu’il s’agit d’une sunna ! Le fait de sacrifier un mouton n’est pas une obligation pour les musulmans. Plusieurs personnes s’endettent pour acheter un mouton et ceci se passe aux dépens d’autres besoins bien plus importants notamment la scolarité des enfants !

 

Si on va se priver de certaines autres choses, que je juge plus importantes qu’un mouton, c’est ce qui devrait être considéré comme un péché ! De plus, tout le monde sait que cette année, le prix des moutons a doublé ! Nul n’est redevable d’épuiser sa bourse pour célébrer cette occasion ! Donc, à mon avis, il est bien préférable d’épargner cet argent pour d’autres besoins notamment la scolarité des enfants. Cet avis est doublement valable puisque cette année, on a le choix entre acheter un mouton tunisien vraiment cher ou acheter un mouton roumain, certes moins cher, mais dont on ignore totalement les origines exactes !

 

L’origine du mouton peut-elle avoir une importance du point de vue nutritionnel ?

Certes, l’on dit que les moutons roumains ont été nourris avec l’herbe. Mais est-ce une garantie ? Parce qu’indépendamment de la question d’hygiène, et loin des discours politico-politicards, il est très possible qu’ils aient eu un fourrage malsain ou du moins différent de celui qu’on connaît ! Personne ne sait la composition exacte en nutriments quant aux herbes avec lesquels ils ont été nourris ! Donc oui, il y a un risque ! Alors pourquoi le courir ?

 

Si j’ai à choisir, j’opterai sûrement pour le mouton tunisien. Mais cette année, il y a bien un problème ! Monsieur lambda ne sait pas que si le prix des moutons a augmenté, c’est bien parce que l’alimentation des bétails est chère. Avant l’Aïd, les moutons sont nourris avec le fourrage importé. Ces derniers nous sont parvenus du Brésil, des Etats Unis, de Russie… et ils sont à base de soja et de maïs. Ce genre de pâture coûte cher et c’est pourquoi le prix des moutons a presque doublé cette année !

 

Mais ce que les gens doivent savoir, c’est que ces nutrimentsn’ont qu’un but : doubler la masse du mouton pour peser plus et avoir l’air plus charnu. Or, ce gavage importé à base de soja et de maïs ne va que donner de la graisse au mouton ! Si l’on mange, chaque année, c’est la santé qui va en pâtir à la longue ! Le seul aliment qui donne des muscles et de la chaire aux moutons c’est bien l’herbe des champs.

 

Quelles conséquences sur la santé si on mange du mouton engraissé?

Les gens ont tendance à banaliser les répercussions de la viande étant donné qu’ils ne souffrent pas de problèmes spécifiques. Or, l’hypertension artérielle, le cholestérol, les maladies cardiovasculaires…n’éclatent pas du jour au lendemain. Cela ne sera visible que sur une dizaine d’années parfois ! La viande rouge est problématique à trois niveaux : elle est salée, graisse et jeune. Et ce, essentiellement à cause du fourrage.

 

Lorsqu’on magne cette viande rengraissée, les graisses vont s’accumuler au niveau des artères. Ceci sera visible au bout de quelques années lorsque les artères seront bouchées, et là le mal est déjà fait. Et ce risque grandit d’année en année. Les maladies dues à la protéine de mouton sont en hausse continue chez nous. Il s’agit de maladies nutritionnelles lourdes étroitement liées à la consommation continue et abusive de la viande rouge. Et ces maladies chroniques et de longue durée, nécessitent un traitement à vie !

 < /span>

Nous sommes obligés d’importer des médicaments non génériques et qui coûtent vraiment trop cher pour le pays pour traiter les malades! A quoi bon donc toute cette frénésie pour le mouton de l’Aïd ?! Nous en mangeons tout au long de l’année ! On peut bien fêter l’Aïd avec un ou deux kilos de viande !

 

Le bon fonctionnement de l’organisme est essentiellement tributaire d’une alimentation saine ! Celle-ci doit reposer sur des repas équilibrés qui incluent les différents groupes alimentaires. Le tout doit se faire sous un seul mot d’ordre : la modération. Durant les premiers jours de l’Aïd, si l’on mange la viande de manière excessive et durant des jours consécutifs, la tension artérielle va augmenter, c’est inévitable ! La viande de mouton est tout bonnement salée à cause des nutriments des moutons, il faut donc éviter d’ajouter du sel de cuisine lors de la cuisson.

 

En outre, toutes les viandes rouges sont riches en graisse et ceci donnera lieu à l’installation du mauvais cholestérol après l’Aïd. Ceci se passe généralement sans symptômes annonciateurs. Lorsque le mauvais cholestérol se fixe et s’attaque aux artères, ceci donne naissance ou aggrave les maladies cardiovasculaires.

 

D’ailleurs les AVC (accident vasculaire cérébral) augmentent généralement en cette période d’après Aïd. De plus, la viande de mouton est dite « jeune ». Si on en mange sans modération, le taux d’acide urique augmentera. Ceci donne des problèmes comme la maladie de la goutte, appelée également la maladie des rois justement parce que ces derniers sont réputés manger beaucoup de viande de mouton. L’acide urique peut aussi donner des problèmes d’articulation et ceci est lié à la consommation de cette viande jeune de mouton. Et plusieurs personnes accompagnent aussi la consommation de viande de boissons gazeuses et ce, ne peut être qu’encore plus néfaste sur la santé dans la mesure où cette boisson augmente aussi le taux du triglycéride.

 

Si des gens ont déjà acheté un mouton, quel conseil leur donner ?

En manger le moins possible : voici globalement la règle à ne pas transgresser! Toutes les complications précitées apparaissent suite à la consommation excessive et continue de la viande de mouton. Pour atténuer tous ces problèmes, il faut en manger le moins possible et ne pas dépasser deux ou trois jours au maximum. Il faut accompagner la viande de céréales, de fruits et de légumes. Ce trio réduit sel, graisse et acide urique.

 

N’oublions pas de presser un citron sur toutes les portions de viande. Le citron lutte contre les graisses et peut substituer le sel.La graisse ne se stockera pas dans les artères et sera dirigée vers les intestins plutôt que vers le sang. Les diabétiques, les personnes souffrant de cholestérol, de triglycérides et de maladies cardiovasculaires doivent se montrer encore plus vigilants !

 

Bibi Chaouachi