Réduire le sel et augmenter le potassium pour un meilleur contrôle de l’hypertension artérielle

sel-potassium-hta-sante-tunisieRéduire l’apport du sel en cas d’hypertension artérielle (HTA) est la règle mais il semble que l’augmentation de l’apport en potassium serait également un moyen bénéfique pour faire face à cette HTA, en se référant à une récente méta-analyse publiée dans la revue « British Medical Journal ».

 

Cette méta-analyse a englobé 33 études considérées comme pertinentes. Il a été constaté que l’apport important de potassium réduit nettement la pression artérielle, aussi bien systolique que diastolique. Une analyse, encore plus fine de ces travaux, a révélé que cet apport potassique avait plus d’effet en cas d’hypertension artérielle et non pas en cas de pression artérielle normale.

L’effet du potassium serait similaire en cas d’apport par les aliments ou par une supplémentation. En outre, cet effet hypotenseur du potassium n’a pas été retrouvé chez l’enfant. L’apport en potassium réduirait également de 24% le risque des accidents vasculaires cérébraux.

La vigilance doit être de mise chez les patients qui souffrent d’insuffisance rénale ne pouvant excréter l’excès de potassium consommé.

 

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande un apport potassique quotidien de 4g chez l’enfant et de 5g chez l’adulte. Les principales sources alimentaires du potassium sont les haricots blancs cuits, les pommes de terre cuites au four (au mieux avec leur pelure), les tomates en conserve, les épinards bouillis, le yaourt nature, le saumon et les bananes.

 

E.K.L