Prévenir le cancer : sûrement pas en consommant des omégas 3

Si elle protège le cœur et les vaisseaux, l’oméga 3 favoriserait elle le développement des cancers ? Vu que les personnes ayant des risques cardiovasculaires sont fortement invitées à en consommer, des scientifiques se sont posés la question quant à l’effet d’une prise au long cours d’oméga3 et de vitamine B sur l’incidence des cancers chez ces patients.

A cet effet, 2501 personnes dont la moyenne d’âge est de 60ans ont participé à une étude visant à évaluer l’impact d’une supplémentation en oméga 3 et en vitamine B sur l’incidence des différents cancers.

Ces participants ont été divisés en quatre groupes : un groupe sous vitamine B, un groupe sous oméga 3, un troisième supplémenté avec ces deux substances et le dernier groupe sous placebo.

Après un suivi de 5 ans, il n’a été constaté aucune association entre la prise de vitamine B et/ou oméga 3 et l’incidence des cancers. Toutefois, il a été remarqué une augmentation significative du risque de cancer chez les femmes sous oméga 3, un résultat qui mérite des études plus approfondies, à plus large échelle et sur une période plus longue.

En conclusion, vit B et oméga 3, prises aux doses usuelles faibles chez les personnes à risques cardiovasculaires, ne promeuvent en rien l’apparition des états cancéreux.

Cette étude a été publiée dans « Archives of Internal Medicine »

 

E.K.L