Peu de calories pour entretenir la bonne santé cérébrale

 

C’est bien connu, les gâteaux et les sucreries sont nocifs pour la santé. Ce qui est, par contre, tout nouveau c’est l’impact de ces douceurs sur la santé de notre cerveau.

Selon une étude italienne récente, en manger peu aiderait à améliorer les capacités de mémorisation du cerveau.

Des expérimentations faites sur des souris ont montré qu’une restriction calorique est bénéfique pour la mémoire et les capacités d’apprentissage.

Cette découverte peut aider à développer de nouvelles thérapeutiques pour prévenir le vieillissement du cerveau et freiner le processus physiologique de la dégénérescence cérébrale.

E.K.L