Les régimes efficaces se baseraient sur les aliments riches en gras

Après une année d’un régime amaigrissant, 15% des personnes réussiraient à maintenir le poids atteint et seulement 5% après deux ans.

Une équipe de Harvard a, pendant quatre semaines, suivi 21 jeunes adultes ayant un excès de poids ou obèses et ce, dans le but d’évaluer l’effet de différents régimes sur leur dépense énergétique pendant la période qui a suivi une diète alimentaire.

La période qui suit la fin d’un régime est appelée période de consolidation pendant laquelle il est impératif de trouver le bon équilibre alimentaire afin d’assurer un apport énergétique correct et adapté à l’activité de l’individu et de  stabiliser le poids obtenu pour ne pas reprendre les kilos en excès .

Après le régime pauvre en calories, standard qui leur a fait perdre entre 10 et 15% de leur poids, les participants étaient soumis à trois régimes différents que sont : un régime pauvre en glucides et riches en lipides, un régime riche en glucides et pauvres en lipides et un régime apportant autant de glucides que de lipides.

Les auteurs de l’étude, publiée dans « The Journal of the American Medical Association », ont constaté que les dépenses énergétiques étaient particulièrement diminuées avec le régime riche en glucides et pauvre en graisses.

Ces données suggèrent que la stabilisation du poids pourrait être obtenue avec un régime riche en graisses et pauvre en glucides. Des résultats qui restent à confirmer sur un plus large échantillon.

 

E.K.L