Les Algues, le Quinoa et les Legumineuses, une source precieuse de proteines

Une présentation inscrite en marge de la 15éme édition de « Annual Meeting & Food Expo », organisé par “Institute of Food Technologists” IFT à Chicago au mois de juillet 2015, a mis en valeur les vertus des algues du Quinoa et des légumineuses comme étant une importante source de protéines. 

Considérés par certains nutritionnistes comme étant les meilleures sources de protéines alternatives, les Algues, le quinoa et les légumineuses incitent à réduire  la consommation de viande, à diminuer le gaspillage alimentaire et aider à assurer la nourriture de la population croissante de la planète.

Selon Beata Klamczynska qui dirige l’unité de développement d’applications de nourriture à Solazyme, les algues sont une nouvelle source de protéines végétales avec une empreinte carbone comparable à celle des protéines végétaliennes existantes, tels que le riz et le soja. Elles  contiennent 63 pour cent de protéines, 15 pour cent de fibres, 11 pour cent de lipides, 4 pour cent de glucides, 4 pour cent de micronutriments et 3 pour cent de levures.

Elles sont  facilement digérables et réputées bénéfiques pour la santé cardiaque. On les retrouve dans les listes d’ingrédients de certaines boissons ou bars protéinés, dans celles des céréales, de certaines sauces vinaigrettes et dans certain  pain.

Le quinoa (keen-OH-wa), cette source de protéine appelé aussi « riz des Incas», date de plusieurs siècles et voit sa popularité croitre de plus en plus. Elle renferme 15 pour cent de protéines, Sa culture se fait dans les montagnes de la Bolivie et du Pérou.

Selon Anusha Samaranayaka, chercheur à POS Bio-Sciences à Saskatoon, Canada, les légumineuses, reconnues comme  les légumes, les haricots, les pois chiches et les lentilles, sont également riches en protéines, sont sans gluten, non-allergénique et non-OGM.

B.H.S