Le café, décaféiné ou pas, serait bon pour le foie

Des chercheurs du « national cancer institute »  aux états unis viennent de démontrer que le café, décaféiné ou pas, serait bénéfique pour la santé du foie.

Les résultats de leurs études, publiés récemment dans « Hepatology », le journal de « the American Association for the Study of Liver Diseases », concluent que la consommation élevée de café, quelle que soit sa teneur en caféine chez les sujets examinés, est en corrélation avec des niveaux bas en enzymes hépatiques anormales.

Ces  études se sont basées sur les données de « l’U.S. National Health and Nutrition Examination Survey » (NHANES, 1999-2010) et ont porté sur l’analyse  des cas de  27 793 participants, de 20 ans ou plus, sur leurs rythmes  de consommation de café durant  une période de 24 heures et sur l’état de santé de leurs foies.

Pour l’examen  des foies, l’équipe de chercheurs a procédé à des mesures des niveaux de plusieurs marqueurs des fonctions hépatiques dans le sang, y compris l’aminotransférase (ALT), l’aminotransférase (AST), la phosphatase alcaline (ALP) et la gamma-glutamyl transférase (GGT).

Les participants qui ont déclaré boire  trois tasses de café ou plus par jour avaient des  niveaux plus bas des enzymes hépatiques telles   l’ALT, AST, ALP et GGT par rapport à ceux qui n’en consomment pas du tout. De même qu’il a été constaté que  les participants qui boivent seulement du café décaféiné ont aussi de faibles niveaux des dites enzymes.

Ce qui suggère que les composés chimiques compris dans le café, autres que la caféine, peuvent aider à protéger le foie. D’autres études sont nécessaires pour identifier ces composés.

B.H.S