La Vitamine E

La vitamine E, est une vitamine liposoluble, regroupant 4 formes de tocophérols, dont l’alpha-tocophérol, est la forme la plus présente dans l’organisme, et 4 formes de tocotriénols.

La Vitamine E
La Vitamine E

Certes La vitamine E a fait l’objet d’une multitude de recherches scientifiques au cours des dernières années mais les résultats de ces  recherches sont contradictoires.

Notons qu’il y à quand même une certitude commune, c’est que  cette vitamine possède une forte propriété anti-oxydante qui lui confère son atout le plus fortin.

En effet par cette propriété, elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme et protège nos cellules contre l’oxydation qui les abîme.

Présente dans toutes les cellules de notre corps, elle protège leurs membranes de la destruction liée à toute  exposition à toute oxydation.

Elle empêche ou réduit l’oxydation des lipoprotéines de faible densité (LDL). Laquelle  oxydation est associée à l’apparition de l’athéroscléroseet donc aux maladies cardiovasculaires.

Dans la Prévention des maladies cardiovasculaires, la vitamine E contribue à prévenir la conversion du cholestérol en dépôts graisseux dans les parois des artères.

Par ailleurs elle serait bénéfique en  prévention du cancer, car certaines études ont montré que les personnes atteintes de cancer présentent souvent une concentration réduite de vitamine E dans le sang.

Elle serait également légèrement efficace dans les stades précoces de la maladie d’Alzheimer.

De même que la prise de vitamine E a produit  des effets  positifs mais limités dans le traitement des troubles associés auxmenstruations.

Étant surtout présente dans les aliments gras, la vitamine E est un des constituants des huiles végétales (huile de tournesol, huile d’olive, huile de germe de blé), des les légumes à feuilles vertes foncées (les épinards ou la mâche), des fruits à coque tels que les noix, les noisettes et les amandes.

B.H.S