Spiruline, une algue aux vertus multiples

La spiruline est une micro-algue consommée depuis des siècles en raison de sa haute valeur nutritive et ses effets bénéfiques sur la santé.

Arthrospira  platensis, de son nom latin, est une algue  de couleur bleu-vert, elle pousse naturellement dans les océans et les lacs salés dans les régions aux climats subtropicaux.

Elle a fait l’objet d’un article paru dans la revue numérique « Live science »  qui rapporte que selon une étude publiée par « the Cardiovascular Therapeutics journal » la spiruline fut classée autrefois comme plante, en raison de « sa richesse en pigments végétaux ainsi que de ses  capacités photo synthétisante. » mais la  compréhension de sa génétique, de sa physiologie et de ses propriétés biochimiques a permis aux scientifiques de la déplacer vers le monde des bactéries, dans le genre Arthrospira au premier abord, et plus tard dans le genre spiruline.

Il existe plusieurs espèces de spiruline dont trois sont étudiées intensivement en raison de leurs potentiels élevés en valeurs nutritionnelles et thérapeutiques il s’agit de la Spirulina platensis, la Spirulina maxima et la spiruline fusiforme.

En effet, la spiruline est riche en éléments nutritifs. Elle contient selon « the  U.S Food and Drug  Administration », des quantités importantes de calcium, de niacine, de potassium, de magnésium, des vitamines B et du fer. Elle renferme également des acides aminés essentiels, composés constituants des blocs de construction des protéines lesquelles pèsent environ 60 à 70 pour cent de son  poids sec.

Une  autre étude-test  datant  de 2008 et publiée dans «  the Annals of Nutrition and Metabolism » a  valorisé les effets hypolipidémiants de la spiruline sur 78 adultes, âgés de 60 à  87. Ces volontaires ont pris huit grammes de suppléments de spiruline, ou un placebo, par jour pendant 16 semaines. À la fin de la période de test, des réductions importantes des taux de cholestérol ont été constatées chez les personnes traitées.

La Spiruline pourrait aider ainsi  prévenir des maladies cardio vasculaire  grâce  aussi à ses propriétés antioxydants. Toutefois plus de travaux et d’études sont encore nécessaires à ce sujet.

Des études médicales sont  également en cours pour déterminer les effets de la spiruline contre les infections virales.

En plus de sa consommation comme compléments alimentaires, la spiruline  est aussi utilisée par les industriels en tant qu’additif colorant des dentifrices et des confiseries et d’autres aliments manufacturés, et ce avec l’autorisation du « U.S. Food and Drug Administration »

Les docteurs considèrent que la spiruline est sans danger  en général ; toutefois elle pourrait l’être si elle est produite dans des conditions malsaines  provoquant sa contamination  par des métaux toxiques et par des bactéries. Dans ces cas là, elle serait très nuisible et engendrerait des dommages au foie, des  nausées, de la faiblesse, bradycardie et même la mort.

 

B.H.S