La phagie : manger oui mais… quoi au juste ?

La « phagie » est un suffixe qui à trait au comportement alimentaire. C’est un terme d’origine grecque et il se raccorde à la racine de beaucoup de mots.

Ce suffixe est utilisé dans beaucoup de domaines dont la médecine.

En temps normal, les êtres humains se nourrissent de produits laitiers, de céréales, de légumes, de fruits, de viandes et de poissons. Mais il se trouve que bon nombre d’individus auraient des tendances alimentaires plus extravagantes. Globalement, c’est pour définir les habitudes alimentaires chez les individus qu’on emploie le terme « phagie ».

Si la carpophagie qui désigne l’alimentation à base de fruits et la créophagie qui  est la consommation importante de viande sont des comportements alimentaires, pour le moins habituels et banals, manger de l’air ou de la terre semble, tout de même, ahurissant.

Parmi les habitudes alimentaires bizarres chez l’homme et dont certaines peuvent révéler une maladie sous-jacente, on cite :

  • L’aérophagie qui signifie l’ingestion d’air. Elle consiste à déglutir de grandes quantités d’air, ce qui peut entraîner un ballonnement abdominal et même des douleurs digestives.
  • La géophagie est le fait de manger de la terre. C’est une habitude largement répandue chez certaines tribus indiennes mais elle est aussi l’apanage d’un bon nombre de femmes enceintes.
  • L’onychophagie consiste à se ronger les ongles. C’est une activité qui peut aboutir à la destruction totale de la base de l’ongle chez les personnes anxieuses.
  • La placentophagie : certaines femmes mangeraient leur placenta, bien entendu, pas cru mais séché, en jus ou sous forme de gélules. Il s’agit d’une tendance chez certaines « people » aux Etats-Unis, comme d’habitude, pour booster leur lactation n et les aider à reprendre plus rapidement leurs forces.
  • La coprophagie désigne l’ingestion des matières fécales. Chez l’homme, ce trouble alimentaire dénote d’un trouble psychiatrique associé.
  • La nécrophagie est le fait de manger des cadavres, le plus souvent d’une espèce différente mais on qualifie plutôt de cannibalisme le fait de manger des cadavres de la même espèce.
  • La bradyphagie est l’ingestion lente des aliments. Son contraire est la tachyphagie.
  • La dysphagie est une sensation de douleur lors de la déglutition et l’aphagie est l’absence totale de déglutition, l’oligophagie est le fait de peu manger et la sialophagie est la déglutition fréquente de la salive, une situation rencontrée dans certaines maladies gastriques.

 

Il existe bien d’autres mots qui se terminent par phagie, comme la xylophagie : manger du bois, la zoophagie : se nourrir de substances animales, l’hématophagie : consommer du sang…. Ces définitions s’appliqueraient plutôt à la faune car chez l’homme, ça devient certainement pathologique.

 

E.K.L