Intoxication alimentaire en temps chaud : les gestes du salut

DR DOGHRI TAEIB ENDOCRINOLOGIE SANTE TUNISIELorsque le mercure se met à « grimper », les aliments pourrissent bien plus vite. Si l’on ne se montre pas spécialement vigilant, l’on risque de chambouler notre système digestif. Et les intoxications alimentaires deviennent monnaie courante…

 

Lorsqu’on consomme un aliment périmé, généralement l’on souffre de diarrhée. Toutefois, la diarrhée n’est pas une maladie en soi. Il s’agit d’un symptôme. Souvent, il faudrait rechercher une infection qu’elle soit bactérienne, virale ou parasitaire. Cependant, lorsqu’il commence à faire chaud, la diarrhée est souvent due aux intoxications alimentaires, aux intolérances alimentaires et aux infections digestives virales. Mais à un moindre degré, il peut aussi s’agir d’un symptôme d’anxiété ou de fortes émotions. Eh oui, le corps est une machine difficile à cerner ! Nonobstant, qu’en mois de Mai, la chaleur commence à s’installer et les diarrhées aigues ou appelée diarrhée saisonnière sont très souvent au rendez-vous. Comment la prévenir et comment la guérir ? Santé-tn a justement posé la question au Dr Taïeb D, professeur en nutrition et diabétologue.

« Les diarrhées saisonnières étaient bien plus fréquentes il y a des années de là. Et ceci était essentiellement dû à l’absence de moyens de refroidissement. Mais avec la présence de réfrigérateurs dans les demeures, la fréquence des diarrhées saisonnières a nettement baissé. N’empêche que le sujet est toujours d’actualité. Et c’est avant que l’été ne pointe du nez qu’il faut en parler. En effet, pour éviter les intoxications alimentaires, il faut que les industries, commerces et consommateurs respectent les normes d’hygiène en ce qui concerne la conservation des aliments.

 

Les règles à ne pas transgresser chez soi

Le Tunisien a une prédilection pour les salades et les fruits en temps chaud. Si la consommation des fruits et des légumes crus est une très bonne habitude, il faudrait toutefois prendre des mesures de précaution. Ces aliments sont très vite périssables et pour préserver les qualités des fruits et légumes, je conseille vivement de les laisser mariner un moment dans un peu d’eau et deux à trois gouttes d’eau de javel. Ensuite, il faut les laver abondamment à l’eau claire. Si on ne compte pas en manger de suite, il est préférable de les mettre au bas du réfrigérateur bien loin des autres aliments.

De plus, tous les aliments qu’on conserve au frigo, devraient être couverts par un film alimentaire et ne devraient pas être entassés. Si on prépare des plats à base d’œufs notamment de la mayonnaise, celle-ci devrait être consommée immédiatement : pas de conservation du tout pour ce plat ! Raison pour laquelle, il faudrait d’ailleurs également éviter les sandwichs et autres plats rapides qu’on mange dehors d’autant plus que les salades et les sauces restent une journée entière dehors !

 

Le non respect de la chaine de froid à l’index

Plusieurs aliments ont une courte durée de vie. Ils deviennent encore plus rapidement périssables lorsqu’il fait chaud. Et une fois infectée par la chaleur, ces aliments deviennent nuisibles à la santé et ce sont les intoxications et la diarrhée qui nous guettent, mais aussi les douleurs abdominales, le vomissement et la gastroentérite.

 

La chaîne de froid devrait être respectée par tous les « maillons » de la chaîne (fabricants, distributeurs, vendeurs, revendeurs et consommateurs). Hélas, on voit souvent des dépassements à ce niveau : Plusieurs revendeurs laissent dehors durant des heures entières, les yaourts ou autres produits laitiers, avant de les mettre au réfrigérateur ! Pis encore, certains petits commerçants éteignent même leurs réfrigérateurs durant la nuit ! Du coup fromage, jambons et autres produits industriels périssent avant la date d’expiration! Le consommateur en achète, en mange et le mal se fait ! Il est donc préférable de n’acheter les produits qu’on doit garder au frais qu’auprès des grandes surfaces parce que le contrôle se montre plus pointilleux dans ces espaces.

 

Toutefois, la responsabilité incombe aussi aux personnes qui vendent des aliments dans la rue ou même dans les magasins, notamment, les fast-foods, les glaces et les œufs. Ces commerçants sont redevables de bien conserver leurs aliments dans le froid. A la maison, il n’est plus permis depuis le mois de Mai, de garder les aliments en dehors du réfrigérateur au-delà de quelques heures seulement. Il est tout aussi déconseillé de manger des aliments préparés la veilles surtout s’ils contiennent des œufs. Le cas échéant, les aliments périssent et deviennent un nid idéal pour la prolifération des microbes.

 

Comment guérir une diarrhée saisonnière ?

Si en dépit de ces mesures de précaution la diarrhée est là, il faut d’abord penser à bien s’hydrater en buvant beaucoup d’eau. Il faudrait éviter de manger des aliments riches en fibres comme les fruits et légumes qui facilitent tout bonnement le transit, ce qui est déconseillé en cas de diarrhée ! Les pâtes, pain et couscous…doivent être consommés avec beaucoup de modération durant les trois premiers jours de la maladie. En revanche, on peut consommer du riz à volonté.

 

Il vaut mieux aussi amoindrir autant que possible la quantité des laits et dérivés, surtout les fromages. Par contre, on peut continuer à consommer du yaourt surtout s’il contient du bifidus. Il s’agit d’un très bon agent pour la digestion et le transit. L’on doit également éviter autant que possible de manger les aliments en conserve et ceux contenant des produits chimiques. Les œufs fraichement cuisinés sont tolérés et les rations habituelles de protéines et de viandes sont à préserver.

 

Pour finir, je dois dire que la diarrhée saisonnière, même gênante, demeure passagère, bénigne et non grave. Il suffit de s’hydrater convenablement et de se limiter aux instructions précitées ».

 

B.C