Indigestion : Un spécialiste vous parle des causes, des symptômes et du traitement

indigestion-fast-food-tunisie-sante-tnL’indigestion étant liée à un excès de nourriture ou une alimentation déséquilibrée, c’est souvent le cas, chez nous. C’est pour cette raison que nous avons jugé utile d’en traiter et de faire appel à un spécialiste pour nous en parler.

 

Docteur Soufiane Chouaïb, spécialiste en gastrologie, a bien voulu répondre à nos questions ciblées afin de mieux éclairer nos lecteurs sur cette question importante et qui touche tout un chacun dans le sens ou personne ne peut prétendre qu’il n’a jamais souffert de ce problème. Interview…

 

Tout d’abord, un aperçu sur les différentes causes à l’origine de l’indigestion

 

L’indigestion est une indisposition passagère causée par une digestion anormale, il s’agit d’une intolérance gastrique. Remarque qu’en langage populaire, on parle parfois de « crise de foie » alors qu’en fait il s’agit plutôt d’un abus de langage, car le foie n’est pas vraiment touché.

 

Appelée également dyspepsie, l’indigestion survient généralement après le repas. Elle se manifeste souvent par une douleur gastrique, une brûlure au niveau de l’estomac ou encore la sensation de ballonnement.

 

Quant aux causes, dans la majorité des cas, elles sont souvent liées au mode de vie ou à une mauvaise habitude alimentaire. Je citerai, notamment :

  • Excès de nourriture, alimentation non équilibrée
  • Alimentation riche en graisse (chocolat,…)
  • Certains fruits (cerise)
  • Alimentation riche en épices
  • Prise d’excitant comme le caféine
  • Alcool et tabac
  • Trouble émotionnel
  • Prise excessive de certains médicaments (anti inflammatoires, antibiotiques, pilules contraceptives)
  • Ulcère gastrique et duodénal
  • Inflammation du pancréas
  • Inflammation de l’estomac
  • Inflammation de la vésicule biliaire

 

La tachyphagie figure également parmi les principales causes de l’indigestion. Ce phénomène désigne les personnes qui mangent très vite sans prendre le temps de mâcher les aliments.

 

Quels sont les symptômes et les désagréments causés par l’indigestion et quelle gravité ?

 

Il faut souligner d’abord, que la personne atteinte d’indigestion souffre d’une douleur mal définie à des horaires imprécis. Cette gêne peut durer le temps d’une journée et peut se dissiper après un repos en position couchée. La présence d’une quantité importante de gaz dans le ventre figure également parmi les signes avant-coureurs de l’indigestion.

 

Toutefois, l’indigestion n’entraîne des complications que très rarement. Dans certains cas et si elle est permanente, elle peut entraîner une constipation, qui sans un soin rapide, s’aggrave pour devenir une véritable intoxication alimentaire. L’incontinence anale est aussi l’une des complications possibles de l’indigestion. Si le vomi prend une couleur noire imitant le marc de café ou si les selles deviennent noirâtres, il est nécessaire de consulter un médecin en urgence. Dans tous les cas, si la sensation de gêne causée par l’indigestion ne s’estompe pas en 48 heures, le mieux est de solliciter l’avis d’un médecin.

 

Dans des cas plus graves, l’indigestion peut se manifester par :

 

  • des vomissements (et nausées) incessants
  • de la fièvre
  • pâleur du teint et la faiblesse générale du corps
  • une perte de poids subite
  • des selles noirâtres
  • un mal de tête

 

Quel traitement adopter en cas d’indigestion ?

 

Une fois contacté le médecin établit le diagnostic et prescrit, souvent, un IPP (inhibiteurs de la pompe à protons) ou des antihistaminiques  Une combinaison d’IPP additionné d’antibiotique  est également prescrite si l’indigestion est accompagnée d’une infection de l’estomac ou de l’appareil digestif.

 

Dans le cas de vomissement abondant, les antiémétiques, antispasmodiques et les benzodiazépines sont souvent utilisées. Les antiacides permettent en général de soulager une indigestion passagère.  Pour les cas les plus simples, un pansement gastrique peut suffire.

Il est bon de noter qu’un traitement par phytothérapie (à base de plantes), peut s’avérer efficace. En effet, plusieurs plantes médicinales peuvent venir à bout d’une indigestion. Mais, malgré leur efficacité notoire, il est toutefois nécessaire de solliciter l’avis d’un spécialiste avant leur utilisation. Pour cela, vous pouvez consulter, également, un pharmacien (spécialiste de la phytothérapie).

 

Parmi les plantes les plus prisées contre les phénomènes d’indigestion, nous pouvons notamment citer :

 

  • Le fenouil (le fenouil est doté d’une vertu particulière contre l’indigestion. Lors du traitement, on utilise souvent une décoction de ses racines, une infusion de ses feuilles ou bien la poudre de ses semences. Outre son action digestive inégalable, le fenouil allège les ballonnements et soulage l’aérophagie.)
  • L’aneth (tout comme le fenouil, l’aneth peut stimuler le système digestif. Antispasmodique, diurétique, anti-inflammatoire, l’aneth est conseillé en cas de vomissement fréquent et de flatulence. Cette plante est aussi utilisée pour arrêter le hoquet.)
  • Le cumin (grâce à ses vertus diurétiques, le carvi élimine les gênes liées à l’indigestion. Souvent utilisé en infusion, il atténue les spasmes gastriques tout en favorisant la digestion)
  • Le romarin (le romarin agit comme un pansement naturel en favorisant la cicatrisation tout en jouant un rôle antiseptique. Cette plante s’utilise en infusion pour faciliter la digestion).

 

Mais existe-t-il des moyens de prévention contre ce mal indisposant ?

 

Absolument ! Afin de prévenir l’indigestion, il est particulièrement important de suivre une bonne habitude alimentaire en optant pour une nourriture équilibrée et saine. En voici quelques conseils pratiques à adopter :

 

  • Surveillez votre alimentation afin de connaître les aliments qui peuvent être à l’origine de votre indigestion. Réduisez la consommation d’aliments difficiles à digérer comme le chocolat, la viande grasse, les boissons gazeuses et alcoolisées, les aliments épicés, les fritures et les sauces.
  • Mâchez lentement afin de faciliter la digestion et d’optimiser l’action des sucs digestifs.
  • Ne jamais trop manger d’un coup, le mieux est de prendre plusieurs petits repas par jour afin de réduire l’effort de l’estomac lors du processus de digestion. Vous pouvez même attendre 24h à 36h avant de recommencer à manger.
  • Évitez les repas tardifs qui peuvent rendre la digestion difficile.
  • Sachez que la consommation abusive d’anti-inflammatoires et des médicaments à base d’aspirine sont à l’origine des ulcères d’estomac.
  • Limitez les produits chimiques, l’alcool, le tabac, le café et le thé.
  • Trouvez un moyen d’éliminer le stress qui est souvent à l’origine d’un grand bouleversement au niveau de l’appareil digestif.

 

Après ce tour d’horizon avec notre spécialiste, on souhaite à tous et à toutes, « bon appétit » !…

 

Propos recueillis par Hlaoui Noureddine

Docteur-Soufiane-Chouaib-specialiste-en-gastrologie-enterologie-tunisie-sante-tunis

 

 

Docteur Soufiane Chouaïb, spécialiste en gastrologie