Exposition aux pesticides et risque de Diabète

Pesticides-Fruit--legume-diabete-santé-tunisieUne nouvelle étude présentée à la réunion annuelle de l’Association européenne de l’étude du diabète (EASD), montre que l’exposition aux pesticides est associée à un risque accru de développer un diabète.

L’étude fut réalisée par Giorgos Ntritsos, de l’Université de Ioannina, en Grèce, et le Dr Ioanna Tzoulaki et le Dr Evangelos Evangelou, Imperial College London, Royaume-Uni.

Il est connu que des facteurs génétiques associés aux facteurs environnementaux peuvent déclencher un diabète, mais de nouvelles preuves suggèrent que les contaminants environnementaux (y compris les pesticides) peuvent jouer un rôle important dans la pathogenèse du diabète.

Dans cette étude, les chercheurs ont effectué une revue systématique et une méta-analyse d’études observationnelles qui ont évalué l’association entre l’exposition aux pesticides et le diabète. L’association entre l’exposition à un pesticide et tous les types de diabète a ainsi été examinée.

21 études ont  été identifiées pour évaluer l’association entre les pesticides et le diabète, couvrant 66,714 personnes. La plupart des études ne spécifie pas le type de diabète examiné. Dans presque toutes les études d’analyses, l’exposition aux pesticides a été déterminée par des analyses de biomarqueurs dans le  sang ou les urines. Les chercheurs ont découvert que l’exposition à tout type de pesticide a été associée à un risque accru de 61%, de développer un diabète.

Dans les 12 études analysant le diabète de type 2, l’augmentation du risque était de 64% pour les personnes exposées aux pesticides. Pour les pesticides, un risque accru a été identifié en association avec l’exposition au chlordane, oxylchlordane, trans-nonachlore, le DDT, le DDE dieldrine, heptachlore et le HCB.

Les auteurs concluent ainsi que cette revue systématique soutient l’hypothèse que l’exposition à divers types de pesticides augmente le risque de développer un diabète.

Les dits chercheurs vont maintenant effectuer des analyses supplémentaires des données et vont faire une nouvelle méta-analyse sur  l’exposition aux pesticides par rapport a d’autres risques, y compris neurologiques et notamment l’apparition de cancers.

B.H.S