Décidément, le poisson n’a que… des vertus !

poissonDécidément, le poisson n’a que… des vertus !

 

La prise au long cours d’aliments riches en acide gras polyinsaturés à longue chaîne (oméga 3) diminue le risque de polyarthrite rhumatoïde.

 

Une étude prospective de cohorte suédoise faite par des chercheurs de l’université de Karolinska s’est intéressée à la relation entre le régime riche en oméga 3 et l’incidence de la polyarthrite rhumatoïde. Les femmes ont rempli des questionnaires sur leur régime alimentaire entre 1987 et 1997. L’état de santé de ces femmes a ensuite été suivi de 2003 à 2010. Les résultats ont été ajustés en fonction de l’âge, de la consommation de tabac, d’alcool, de la parité, du poids et taille et de la prise d’aspirine.

La consommation d‘au moins une portion de poisson par semaine est liée à une diminution de 29% du risque de polyarthrite rhumatoïde. Les femmes consommant environ 0,21g/j d’oméga 3 pendant 10 ans (l’équivalent de 4 portions de poisson maigre par semaine) ont vu réduire de moitié leur risque de PR.

 

Les chercheurs concluent que les résultats de cette étude, qui a l’avantage d’être prospective, soutiennent l’hypothèse qui dit que la teneur du régime alimentaire en oméga 3 peut avoir un rôle étiologique dans le développement de la polyarthrite rhumatoide.

Etude publiée dans la revue Anales of rheumatic diseases.

 

A.Kh