Citron : des vertus, encore des vertus, rien que des vertus

Citron : des vertus, encore des vertus, rien que des vertus

Des vertus du citron, tout le monde en est convaincu. Certains vont jusqu’à dire qu’il n’a que des bienfaits. Et rien qu’il est riche en vitamines C, il est hautement apprécié, notamment par temps de froid.

Disons d’entrée que, riche aussi en acide citrique et en flavonoïdes, le citron aide à déstocker les graisses, limite la rétention d’eau, améliore la digestion et combat le rhume

Le citron : de la vitamine C en abondance, mais bien d’autres vertus…

Le naturopathe français Raymond Dextrait écrivait, à propos des bienfaits du citron: « Nous ne nous étonnons même plus devant les résultats merveilleux dus aux citrons, tellement ceux-ci sont nombreux et coutumiers.

Fruit à la couleur de l’or, le citron est un fruit que nous utilisons, souvent, pour la confection de boissons en vue de lutter contre les refroidissements tels que rhume et grippe. Mais il a bien plus d’autres vertus à nous offrir.

A titre d’exemple, la légende veut qu’Athénée, vantant le pouvoir antivenimeux du citron, révèle que deux condamnés devaient être livrés aux vipères. Ils eurent l’idée de consommer des citrons. Tout à fait immunisés, les terribles morsures des reptiles n’eurent aucun effet sur eux. C’est dire que depuis l’Antiquité, ce fruit jouit d’une réputation légendaire.

Mais de quoi est composé, au juste, le citron ? Ce fruit contient, certes, peu de vitamine A, de vitamines B1 et B2 ainsi que des bioflavonoïdes et de la pectine, mais il renferme en abondance de la vitamine C qui est de loin la plus présente dans ce fruit. On estime une moyenne de 50 mg de vitamine C pour 100 g de fruit. Il contient également des caroténoïdes et des coumarines. Tous ces composants sont de puissants antioxydants et confèrent également au citron de puissantes qualités antiseptiques.

Etant particulièrement riche en vitamine C, le citron joue un rôle important dans le développement des os et des dents, dans l’intégrité du tissu sanguin et des capillaires; il tend à normaliser la pression sanguine et le taux de sucre dans le sang; il protège le cristallin et stimule la surrénale et la fonction ovarienne. Jugé comme étant un puissant antioxydant, il permet également de contrer favorablement les effets néfastes du stress.

Usage thérapeutique

Puissant antiseptique, il combattrait efficacement une vingtaine de germes se rendant, ainsi, fort utile pour combattre toutes infections, plus particulièrement les refroidissements, les grippes et les rhumes. Il contribue à faire abaisser la fièvre par son action sudorifique. Ce pouvoir antiseptique est également efficace dans les problèmes d’infections urinaires, vésicales et rénales. Son action diurétique accélère également l’élimination des toxines tout en préservant l’appareil digestif des infections, dont les diarrhées.

On mentionnera, aussi, que rien de tel que le citron pour rajeunir la peau. Celui-ci contribuera à maintenir l’équilibre du PH de la peau. Vous pouvez composer un masque pour la peau en mélangeant en proportions égales du citron avec du miel. Pour soigner une blessure, quelques gouttes de citron agiront comme antiseptique. Pour traiter l’eczéma on peut l’utiliser mélangé à de l’huile d’olive ou à de l’amande douce.

Un peu de jus de citron frais ajouté à une infusion d’herbes ou pris tel quel avec un peu de miel est un vieux remède utilisé contre les maux de gorge et infections des voies respiratoires supérieures.

Un autre vieux remède traditionnel consiste à appliquer une tranche de citron épaisse et fraîchement coupée, à un abcès ou à un autre type d’éruption cutanée.

 

N.H