Ce qu’il faut savoir sur la micronutrition

On appelle micronutrition, une approche médicale de la nutrition. Celle-ci a vu le jour suite à de multiples recherches scientifiques qui ont étudié les conséquences sur la santé d’un déficit dans un régime alimentaire. La micronutrition a donc pour but final de réajuster les besoins alimentaires individuels.

De quoi s’agit-il ?

Troubles de la mémoire, troubles du sommeil, troubles de l’humeur, douleurs diffuses, fragilité osseuse et tendineuse, problèmes cutanés, hormonaux, digestifs… et si ce dont on souffre tient son origine du régime alimentaire ? De fait, de nombreuses recherches auraient trouvé un lien entre plusieurs maladies dégénératives chroniques telle que les AVC, les maladies artérielles coronaires, l’hypertension, l’asthme, l’arthrite, le diabète, l’hypertension, voire l’Alzheimer, la maladie de Parkinson, le cancer, d’une part, et les déséquilibres alimentaires, de l’autre !

 La micronutrition pourquoi?

Suite à de de nombreuses recherches scientifiques, l’impact sur des déficits en micronutriments notamment les vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels, d’une part, et les excès en métaux lourds ,radicaux libres, graisses saturées contenus dans les aliments, d’autre part, sur la santé se sont avérés évidents.

Selon les spécialistes en nutrition, ce déséquilibre pourrait, en effet, expliquer un bon nombre de maux et de symptômes quotidiens ! Et ce fut la naissance du concept de la micronutrition qui consiste à couvrir les besoins de l’individu en micronutriments, par une alimentation diversifiée, équilibrée quitte à utiliser des compléments alimentaires adaptés aux besoins insatisfaits du sujet par la seule alimentation. La micronutrition vise dans ce cadre à optimiser individuellement et au cas par cas, le statut en micronutriments de l’organisme. Elle analyse les molécules qui se trouvent dans nos menus journaliers et étudie la façon dont notre organisme les utilise. Et si la micronutrition gagne des galons aujourd’hui, c’est bien parce que de ces plusieurs études ressortent des constatas alarmants : nous avons de plus en plus une alimentation richement calorique mais pauvre en micronutriments !

La valeur nutritionnelle de l’assiette en micronutrition

Dans nos aliments, nous trouvons des macronutriments. Il s’agit des lipides, glucides et protéines qui fournissent l’énergie et la force nécessaires à l’organisme.  Nous trouvons également les micronutriments. Il s’agit des vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels, flavonoïdes, acides aminés, pro-biotiques s… qui ne donnent pas de l’énergie mais qui assurent un rôle fondamental pour le fonctionnement de l’ensemble des métabolismes.

La micronutrition, pour qui ?

La spécificité de ce concept est qu’il étudie chaque individu à part : nous ne mangeons pas tous de la même manière, n’avons pas les mêmes besoins et n’avons pas le même métabolisme ! La micronutrition tend à étudier les besoins de l’individu, ses menus quotidiens et son état de santé. Il intervient justement pour adapter l’alimentation d’un individu à son profil et ses besoins personnels. Et il faut dire que même une alimentation équilibrée, peut ne pas répondre aux besoins de tous les individus sur un même pied d’égalité.

De fait, de nombreux facteurs  peuvent expliquer certains déficits alimentaires. Ceux-ci peuvent être liés à un mode de vie ou un problème métabolique notamment une mauvaise alimentation ou aliments pauvres en micronutriments, un problème d’absorption ou d’assimilation… Mais ils peuvent aussi être liés  à des raisons transitoires et sous-jacentes, notamment la grossesse, les régimes répétitifs, une convalescence, un surmenage, exercices physiques excessifs… Après étude des raisons, des suppléments ou compléments alimentaires sont souvent nécessaires. Et c’est justement pour cette raison qu’il est nécessaire de connaître l’état de santé de la personne, de comprendre ses besoins pour pouvoir lui recommander l’alimentation adaptée et, le cas échéant, lui recommander les compléments qui lui seront individuellement adaptés.

 

Bibi