Le café : bénéfique tant que c’est moins de 5

Le café : bénéfique tant que c’est moins de 5

Une étude américaine publiée en 2006 dans l’« American Journal of Epidemiology » a suggéré que la consommation accrue de café serait statistiquement associée à une diminution du risque de diabète type 2. Et voilà qu’une récente étude menée par le Western Australian Institute for Medical Research rapporte des résultats complémentaires.

En effet, en injectant quotidiennement la dose d’acide chlorogénique, contenue dans cinq tasses de café, à des souris et cela pendant 12 semaines, les scientifiques ont constaté une rétention importante de graisse ainsi qu’une vulnérabilité à l’intolérance au glucose, à la résistance à l’insuline et donc, de quoi promouvoir le diabète de type 2.

L’acide chlorogénique est l’un des composants principaux du café. Un litre de café filtre peut en contenir jusqu’à 800mg.

 

E.K.L