Le culturisme, à éviter les dérives

A son avènement, il y a à peu prés 4000 ans, le culturisme fut pratiqué uniquement par les hommes ; mais au fil des années, cette activité physique a séduit également les femmes qui y ont pris gout et commencèrent même à participer aux différentes compétitions organisés mondialement chaque année depuis 1980.

Le culturisme ou  le « bodybuilding en anglais » est une activité physique dont la musculation est la principale méthode d’entrainement, ayant pour objectif le développement de la masse musculaire dans un souci d’esthétique.

La préparation du culturiste comprend trois phases : entraînement de musculation,  repos, et contrôle strict d’une alimentation riche en calories et en protéines qui varie selon que l’intéressé soit en phase de prise de masse ou en sèche.

La phase de développement musculaire :

Elle consiste essentiellement à des séries de soulèvement de poids répétitifs et avec des charges progressives ce qui provoque des déchirures au niveau des muscles.   Le sang apporte des éléments de réparation puis de reconstruction cicatrisant ainsi  les filaments musculaires dont le nombre augmente, engendrant la croissance musculaire.

L’alimentation, avec un régime très strict :

Les Bodybuilders  suivent généralement un régime alimentaire extrêmement spécialisé. Ce régime comprend cinq ou six petits repas par jour, hypercalorique au départ pour permettre au muscle de travailler. Puis hypocalorique, pour qu’ils  prennent du volume

Phase de séchage et de repos :

C’est une phase importante  qui s’étend sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, au cours desquels les culturistes  doivent « sécher » afin de perdre la graisse qui recouvre leurs muscles, les rendant ainsi apparents. Le repos et une bonne qualité du sommeil, sont nécessaires entre chaque séance d’entrainement, pour que le corps puisse  récupérer et se reconstruire.

Cette phase est souvent associée à une prise de diurétiques qui accélèrent l’élimination urinaire des déchets, de vitamines et de suppléments dits naturels.

B.H.S

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *