Le talc…humé, il nous rappelle nos peaux de bébé

remedes-transpiration-talc-snte-tunisiePoudre blanche cristalline, douce au toucher, légèrement parfumée parfois, aux effets gracieux sur la peau … Il s’agit du talc bien entendu ! (n’ayez pas l’esprit mal tourné quand même !)

 

Le Talc, ce produit réputé depuis l’antiquité a longtemps connu de nombreuses utilisations et à beaucoup fait parler de lui a travers les temps.

 

Qu’est ce que le Talc ? ou en est son utilisation aujourd’hui ?

 

Le talc est un minéral sécable et très mou de formule brute Mg3Si4O10(OH) 2, essentiellement composé de silicium et de magnésium, il est insoluble dans l’eau, dans les acides et dans les bases faibles.

 

On parle de talc naturel, directement récolté  des gisements, qui peut contenir des résidus d’autres minéraux parfois dangereux comme l’amiante, et du talc « synthétique » fabriqué par l’homme.

 

Notons que la plus grande carrière de talc  au monde est située en France dans l’Ariège à Trimouns près de Luzenac.

 

Les domaines d’utilisations du talc sont divers. L’application corporelle (pour calmer les irritations de la peau, limiter les désagréments de la transpiration et soulager les rougeurs des fesses des bébés) reste la plus populaire mais le talc est également utilisé dans d’autres domaines tels que les industries pharmaceutiques, cosmétologiques (excipient, poudres …), et  alimentaires (anti collant dans plusieurs produits : bonbons, le chewing-gum) ainsi que dans la fabrication du papier etc.…

 

Face à sa large utilisation, le talc a suscité et incité plusieurs chercheurs à se préoccuper des ses éventuels effets néfastes

 

Et tout a commencé en 1972 avec l’affaire du talc Morhange dont  l’utilisation a provoqué l’empoisonnement et même la mort de 36 bébés. L’enquête a révélé qu’une erreur de manipulation a conduit à mélanger 38 kilos d’hexachlorophène, produit hautementtoxique, à 600 kilos de talc ; les responsables furent lourdement  condamnés.

 

Aujourd’hui on s’intéresse plutôt à l’effet cancérigène du talc qui a fait l’objet de nombreuses recherches, notamment par « l’American cancer society » dont les études se sont focalisées sur le talc naturel qui contient de l’amiante, une substance connue pour provoquer des cancers dans et autour des poumons en cas d’inhalation ; Les chercheurs de ladite institution  ont en effet constaté que les personnes  qui sont exposés à long terme à des fibres naturelles de talc au travail, tels que les mineurs de talc, sont à risque plus élevé d’atteinte de cancer du poumon.

 

Cela dit d’autres études sont nécessaires pour confirmer le risque du talc naturel.

 

B.H.S