La verrue, une atteinte anodine, mais… contagieuse

verrue-vulgaire-sante-main-doigtProblème cutané très commun, voire anodin, la verrue est une lésion dermatologique bénigne parfois douloureuse, parfois inesthétique dont il est difficile de se débarrasser. La verrue siège principalement sur les mains, les pieds et le visage, et a pour origine différents virus de la même famille appelés «papilloma-virus».

 

Les cas les plus répandus sont ceux de la verrue dite « vulgaire» siégeant sur les doigts et le dos des mains mais elle peut paraître, également, sur les coudes et les genoux, et de la verrue appelée «plantaire» qui trône sur la plante des pieds

Quant aux verrues à l’apparence plane, elles ont une couleur rosée tout en étant légèrement saillantes surtout lorsqu’elles atteignent le visage, les mains et les doigts.

Etant des manifestations cutanées d’origine virale, les verrues sont donc contagieuses. Elles peuvent s’attraper par contact direct, même suite à une poignée de main, ou indirect, par exemple sur le bord d’une piscine ou à travers un linge de toilette, mais également par ce qu’on appelle une «autocontamination» (grattage).

 

D’une manière générale, devant l’apparition d’une lésion cutanée, ou la modification d’une lésion ancienne connue, il faut consulter son médecin généraliste ou un dermatologue. En effet, on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise car on ne peut prédire avec certitude qu’il s’agit d’une simple verrue.

D’ailleurs, une fois le diagnostic établi, le médecin pourra expliquer la marche ou le traitement à suivre, sachant qu’il n’est pas obligatoire de traiter ou de faire enlever une ou des verrues dans la mesure où ce sont des lésions bénignes qui peuvent disparaître d’elles-mêmes, surtout si elles ne sont ni douloureuses ni inesthétiques.

En effet l’apparition des verrues est parfois liée à un état de fatigue ou de stress et leur disparition peut être spontanée (en général dans l’année qui suit leur apparition). Toutefois, il faut, toujours, avoir présent à l’esprit  qu’il s’agit de lésions contagieuses à la fois pour soi-même et pour les autres.

 

N.H