Doliprane

Publicité

la chirurgie bariatrique..

Esthétique

Trouver le bon job, choisir le partenaire de sa vie, s’épanouir socialement…ce sont les grandes lignes de vie pour lesquelles aspire le commun des mortels. Il se trouve, tout de même, que ces objectifs relèvent du véritable parcours du combattant pour certaines personnes qui souffrent de surcharge pondérale excessive. Un excès de poids qui fait fonction d’obstacle face aux ABC de leur existence la transformant en un véritable supplice au quotidien. Si certains arrivent à s’en sortir, d’autres, en revanche, se trouvent cloîtres dans leur bulle avec l’impossibilité de faire face aux préjugés et réflexions des autres. Parfois même, ils sont repoussés, rejetés, voire carrément dénigrés par autrui et cette stigmatisation finit par ronger même les personnalités les plus robustes qui succombent  sous le poids de leur poids.

L’obésité est la première maladie épidémique non infectieuse de l’histoire de l’humanité. L’Organisation Mondiale de la Santé place actuellement sa prévention et sa prise en charge comme une priorité dans le domaine de la pathologie nutritionnelle. La proportion croissante de la population atteinte et l’importance des morbidités en termes de coût, en feront très prochainement un réel problème de santé publique à l’échelon mondial.

Entre diètes, activités physiques, massages, cures d’amincissement…etc ce n’est pas les moyens qui manquent pour maigrir mais faute de résultats encourageants, ces patients se tournent de plus en plus vers la chirurgie bariatrique qui est leur dernier recours.

Mais bien plus que la simple réduction d’une surcharge pondérale, cette chirurgie va au-delà en traitant les complications de l’obésité comme le diabète type2, le SAOS (syndrome d’apnée obstructive de sommeil), l’hypertension artérielle, la dyslipidémie…des résultats qui la classent comme une chirurgie thérapeutique et non une intervention esthétique.

N’étant pas une décision simple à prendre ni une démarche facile à faire, la chirurgie bariatrique nécessite une prise en charge multidisciplinaire impliquant différentes spécialités du psychologue au chirurgien en passant par le nutritionniste, l’endocrinologue, le cardiologue, le pneumologue, le gastro-entérologue et l’anesthésiste-réanimateur.  

Entre réduire le volume de l’estomac, diminuer l’absorption des nutriments ou les deux à la fois, chaque équipe a ses propres tendances et habitudes interventionnelles, le but ultime étant d’obtenir une perte stable et durable du poids à long terme et, par conséquent, d’améliorer la qualité de vie du patient.

         

E.K.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password