La cellulite : le mal à double face

La cellulite : le mal à double face..

La peau d’orange, un terme bien connu particulièrement parmi la gente féminine. La cellulite esthétique est le pire ennemi des femmes depuis l’adolescence.

La cellulite esthétique est à différencier de la cellulite infectieuse. Si la première situation rentre dans un contexte d’inconfort esthétique et de disgrâce corporelle, la seconde est une urgence médicale qui nécessite une hospitalisation et une thérapeutique sans délais.

 

Cellulite esthétique

Cet aspect de peau bourrelée, bosselée et capitonnée est caractéristique de la cellulite esthétique. Ces capitons sont secondaires à un dépôt de cellules graisseuses sous la peau. Ce dépôt, ferme et consistant à l’adolescence, se ramollit pour devenir mou et lâche avec l’avancée de l’âge. Contrairement aux idées reçues, il n’existe aucun rapport entre l’obésité et l’apparition de la cellulite mais l’excès de poids rendrait la cellulite plus visible.

Les femmes sont plus touchées par ce problème que les hommes, ceci est du à l’influence des hormones féminines qui favorisent l’empilement des cellules adipeuses. Certaines situations physiologiques telles que les menstruations ou les grossesses sont considérées des facteurs déclenchants.

 

Les types de cellulite esthétique

Une mauvaise circulation veineuse ou lymphatique et une rétention d’eau prédominante entraînent l’apparition de la cellulite dite aqueuse ou infiltrée. Cette dernière s’accompagne d’une sensation de jambes lourdes et de pieds enflés majorés par la station debout ou assise prolongée.

La cellulite adipeuse est la fameuse culotte de cheval tant redoutée. Dans ce cas, il s’agit d’une rétention « graisseuse » prédominante. Les cellules adipeuses augmentent en nombre et en volume. Cette cellulite est non douloureuse.

La cellulite fibreuse est la plus rebelle de toutes. Elle est douloureuse et dure au toucher. Ce caractère induré est secondaire à l’aspect compact des amas de cellules graisseuses consolidés par des fibres de collagène qui les entourent.

 

Le traitement de la cellulite esthétique

Sa prévention et sa stabilisation, une fois apparue, reposent sur deux grands volets que sont l’éviction d’une alimentation riche en gras et en sucres et la pratique d’une activité physique régulière.

Concernant les moyens thérapeutiques, on s’y perd entre lipolyse, mésothérapie, vacuothérapie, massages profonds et même chirurgie plastique. Votre médecin saura vous orienter vers la thérapeutique la plus appropriée pour votre situation.

La cellulite infectieuse

Beaucoup moins glamour que la précédente, cette cellulite est une urgence médicale à prendre en charge sans délais. Il s’agit d’une inflammation des tissus dits conjonctifs sous cutanés. Cette inflammation est secondaire à la pénétration de bactéries à travers une lésion (brûlure, coupure, morsure) de la peau. Une mauvaise désinfection de la plaie et c’est la porte ouverte aux infections. En l’absence de traitement, on peut aboutir à la défaillance multiorganique et s’en suivra la mort. On n’omettra pas de rappeler le cas particulier de la cellulite dentaire qui consiste en une infection de tous les tissus avoisinants de la dent et de la gencive. Ces dernières, en cas de lésions, sont considérées comme portes d’entrée potentielles pour les germes.

Ceci est un petit tour d’horizon de ce qui appelé cellulite, il y en du beau et du moins beau. La cellulite, comme elle peut être un simple problème de disgrâce corporelle, peut aussi revêtir l’une des situations d’urgence thérapeutique les plus graves.

E.K.L