L’épilation au Laser : comment ça fonctionne et quelle efficacité?

Dans les années 70, se développèrent les toutes premières techniques d’épilation définitive ou permanente dont l’épilation à l’aide du laser. Le but de cette technique est d’éliminer toute pilosité disgracieuse. D’abord réservée à la gente féminine, de plus en plus d’hommes s’y sont mis.

Cette méthode dépilatoire devrait être impérativement réalisée par un médecin formé et compétent car avant toute acte, un examen clinique complet, éventuellement suivi par un bilan, s’impose afin d’éliminer toute cause organique d’une pilosité anormale d’autant plus qu’il s’agit d’un geste à risques et à effets secondaires non négligeables.

Le laser est l’abréviation de « Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation » traduit en « amplification de lumière par émission stimulée de radiation ». Le laser est un faisceau de lumière ayant une longueur d’onde identique à celle de la mélanine, le pigment qui colore le poil. La lumière, délivrée par le laser, traverse la peau et sera absorbée par la mélanine présente dans la racine du poil, à ce niveau, la chaleur produite par cette lumière entraîne le réchauffement du poil et par conséquent sa destruction. Les poils clairs, donc non pigmentés, sont épargnés par le laser de ce fait, la meilleure cible est le poil foncé sur peau claire.

Pour les peaux foncées, difficile de distinguer entre peau et poil, tous deux pigmentés. Dans ce cas, le laser dénommé Nd :YAG est le plus utilisé. Le Nd :YAG est l’acronyme du nom anglais : Neodymium-Doped Yttrium Aluminium Garnet qu’on traduit par grenat d’yttrium- aluminium (solide cristallin) dopé au néodyme (métal gris argent qui s’oxyde rapidement à l’air).

Le mécanisme d’action est identique au laser Alexandrite traditionnel des peaux claires : le poil chauffé, se détache de sa racine qui est détruite en totalité.

Dans 90% des cas, l’absence de la repousse des poils est définitive. Cependant, si la chaleur produite par le laser n’est pas importante ou si la surface à épiler est soumise à une stimulation hormonale non explorée et non convenablement traitée, l’épilation ne sera donc pas permanente mais plutôt de longue durée car on peut voir resurgir de nouveaux poils qui peuvent devenir épais et foncés.

Le nombre de séances ainsi que l’intervalle les séparant seront décidés lors de l’entretien préalable avec le médecin. Le nombre de séances dépendra principalement de la surface à épiler, et l’intervalle entre les séances doit tenir compte du cycle pilaire car les poils en phase de pousse produisent une quantité considérable de mélanine.

L’épilation au laser est non douloureuse car les systèmes de refroidissement associés empêchent tout risque d’algie ou de sensation de brûlure. Toutes les parties du corps peuvent être épilées par le laser en dehors de la zone du sourcil en dessous de l’arcade sourcilière parce qu’elle est proche des yeux et le risque de lésion oculaire est important.

Certaines précautions sont à respecter notamment l’éviction de cette épilation en cas de maquillage permanent des sourcils et de l’espace inter-sourcilier car il risque de brûlures graves. La peau ne doit pas être bronzée ni naturellement ni artificiellement au moins 15 jours avant la séance et il faut s’abstenir de s’exposer au soleil après la séance et tant que la peau n’a pas retrouvé son aspect habituel. Le démaquillage est obligatoire avant de commencer l’épilation car les pigments présents dans les produits cosmétiques (fond de teint, crème hydratante teintée, crème auto-bronzante…) représentent un véritable piège pour le laser. Tout piercing doit être enlevé.

De son côté, le médecin s’assurera de ne pas toucher les grains de beauté, les tatouages et le maquillage permanent en les protégeant pendant la séance d’épilation et de porter les coques oculaires pour la protection des yeux du patient et de ses yeux.

L’épilation au laser n’est pas sans risques. La douleur, la rougeur, une augmentation de la sensibilité et éventuellement le gonflement de la zone autour du poil sont les principaux effets indésirables après la séance. Les brûlures sont exceptionnelles si le médecin lasériste est expérimenté. A long terme, on peut voir apparaître des tâches claires ou foncées dans les surfaces épilées par le laser.

 

L’épilation au laser est contre-indiquée chez l’enfant ainsi que chez les personnes qui souffrent de maladies cutanées déclenchées ou aggravées par le rayonnement solaire et chez les personnes sous traitement photosensibilisant.

 

E.K.L