Epilation traditionnelle orientale : parce que toutes les femmes peuvent avoir une belle peau

Toute femme rêve d’avoir une peau douce et soyeuse. Les grands créateurs des produits cosmétiques offrent, dans ce sens, une large palette de produits épilatoires. Du rasoir féminin aux cires chaudes et froides en passant par les appareils électriques épilatoires, les moyens pour s’épiler ne manquent pas…  Et pourtant, ce sont plutôt les recettes des mamies qui continuent de fasciner le plus la gente féminine… l’épilation traditionnelle orientale en est l’exemple type.

 

Un peu d’histoire

Depuis la nuit des temps, les descendantes d’Eve vouent un véritable culte aux recettes ancestrales de beauté. Les femmes orientales, ont toujours marché sur les pas d’Elyssa, de Néfertiti ou de Cléopâtre vu leur légendaire beauté et puisque c’est bien dans les sépultures en Egypte, remontant à la première dynastie, que les cosmétiques les plus anciens ont été retrouvés !

A présent, s’appuyant sur un savoir-faire ancestral, les femmes orientales continuent de mettre les bienfaits des richesses naturelles à leur profit pour perpétuer les rituels de beauté de leurs grands-mères. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’épilation traditionnelle. Les femmes arrivent à s’épiler grâce aux secrets et à l’héritage qui leur sont transmis de génération en génération.

 

La méthode

Si les grandes marques se sont initiées à la commercialisation du sucre à épiler sous forme de pâte, de bandelettes ou de roll-on, la recette traditionnelle faite-maison, elle, continue toujours de leur voler la vedette !  Il suffit d’avoir deux verres de sucre en poudre et 15 cl d’eau à faire blondir en caramel et auquel on ajoute le jus d’un demi citron et une cuillère à soupe de miel pour que l’on ait la pâte à sucre à épiler ! Cette pâte qu’on pétrisse est transformée ensuite en boule qu’on peut conserver.

La méthode est simple : On applique cette pâte tièdie en appuyant sur la zone de peau visée tout en suivant le sens des poils pour enfin  décoller d’un geste vif dans le sens inverse. A recommencer  cette opération sur toutes les zones du corps,  les poils disgracieux disparaissent. La bonne nouvelle ? On peut garder la peau toute douce et entièrement épilée durant au moins 10 à 15 jours. La mauvaise ? C’est une méthode plutôt douloureuse surtout pour les novices.

 

Avantages

D’abord, il s’agit incontestablement du moyen épilatoire le moins cher surtout si on le fait par soi-même. Pour peu d’argent, c’est également l’unique moyen épilatoire qu’on peut absolument  utiliser sur toutes les parties du corps. Et ce, sans risquer une éventuelle irritation (il ne faut pas insister sur une même partie).

Les poils sont décollés dès la racine et la repousse se fera bien plus longue qu’après un rasoir ou un passage d’appareil épilatoire. Par ailleurs, une fois la peau débarrassée de ses polis, il suffit de rincer à l’eau. Et après l’épilation, la peau est toute  lisse, éclatante et exfoliée. Elle est débarrassée de toutes les impuretés et peau morte. En outre, si on suit le sens des poils, il n’y a aucun risque qu’un poil de travers ait lieu après la repousse !

 

Les inconvénients

D’abord, il s’agit d’une méthode lente. Si l’on compte s’épiler tout le corps à la traditionnelle, il faut envisager quelques heures. De plus, et comme les poils sont arrachés dès la racine, ceci s’avère plutôt douloureux. Il faut aussi veiller à ne pas trop insister sur une même zone, le cas échéant, on risque d’irriter la peau. Les femmes ayant les peaux très sensibles ou fragiles devraient commencer par de petites zones pour éviter irritation et installation des boutons.

 

Conseils de mamie

Pour éviter les rougeurs, mamie conseille d’appliquer du lait bien froid en lotion sur tout le corps avant de passer à la douche. Une grande habituée de cette méthode, peut appliquer un jus de citron juste après l’opération, certes ça pique, mais le résultat est fascinant : la peau est éclatante de beauté et la repousse des poils est encore plus retardée !

 

Bibi