L’entorse, blessure la plus courante chez les sportifs

Intervenant suite à un choc, à une chute ou à un mouvement excessif pendant la pratique d’une activité sportive, l’entorse reste la blessure la plus courante chez les sportifs.

Mais l’entorse, c’est quoi ? Quels sont les premiers gestes à faire en cas de lésion et quel traitement pour la soigner ?

L’entorse correspond à un étirement des ligaments qui maintiennent l’articulation. Les entorses les plus fréquentes sont celles de la cheville et du genou. Dans les sports de balle à main, notamment, le volley-ball, le hand- bal et le basket-ball, ce sont, plutôt, les entorses du doigt qui sont les plus courantes.

Pour une entorse de la cheville ou du genou, le sportif ressent une douleur et parfois entend un craquement lors d’une chute, ce qui constitue un signe de gravité qui indique une déchirure du ligament. Une douleur, due à la lésion, est alors ressentie, alors qu’un œdème peut apparaître assez rapidement tout en s’accompagnant, généralement, d’un hématome, notamment au niveau de la cheville.

Dans ce genre de situation, la première règle à observer est celle d’arrêter de jouer. La deuxième règle, dans l’urgence, est d’appliquer du froid sur l’entorse pendant un quart d’heure ou de placer l’articulation touchée sous un robinet d’eau froide. Pour une entorse du doigt, il est conseillé de relier, par un sparadrap, le doigt lésé à un autre doigt. Cet « attelage » provisoire permet une bonne immobilisation et fait diminuer la douleur.

Quant au traitement, il diffère selon la gravité de la lésion. Ainsi, pour les entorses bénignes (ligaments légèrement étirés), le glaçage est recommandé pendant deux ou trois jours tout en appliquant une pommade inflammatoire, puis un strapping. Un conseil : il ne faut surtout pas solliciter l’articulation pendant 8 à 15 jours.

Pour les entorses plus graves, un plâtre ou une résine peuvent être posés pendant trois à six semaines. Enfin, pour les entorses encore plus graves, l’opération chirurgicale est, parfois, inévitable pour réparer les ligaments déchirés. Mais comme pour toute blessure, il faut laisser le temps au temps, car les ligaments ont besoin de se reconstituer.

 

N.H