Mohamed Salah Ben Ammar : Les risques d’Ebola sont infimes en Tunisie

Après avoir fait un rappel de l’itinéraire du virus d’Ebola, de ses symptômes et de la rapidité de sa propagation, le ministre de la Santé, Mohamed Salah Ben Ammar, a indiqué, lors de son passage, ce matin du vendredi 17 octobre 2014 sur les ondes d’Express Fm, que le risque que notre pays soit atteint de ce virus est extrêmement faible, l’essentiel étant d’être vigilant.

Une commission formée de toutes les parties concernées, notamment l’Institut Pasteur, a été mise sur pied en Tunisie depuis le mois de juillet. Elle a tenu une réunion, hier avec la participation de représentants de 14 départements ministériels et a arrêté un train de mesures dont plus particulièrement un contrôle plus serré aux points de passage frontaliers et veiller à suivre les circuits des personnes soupçonnées d’avoir séjourné ou fait juste un passage dans l’un des pays à risque.

Mohamed Salah Ben Ammar a ajouté que d’autres dispositions purement médicales ont été, également, prises avec des consultations et l’octroi de combinaisons spéciales aux personnes suspectées tout en les soumettant à des analyses adéquates effectuées, dans l’état actuel des choses, uniquement à Lyon.

C’est dire que le ministère de la Santé, en collaboration avec toutes les parties compétentes, est prêt à faire face à toutes les éventualités face à ce virus, hautement mortel, a conclu M. Ben Ammar.

 

Noureddine H.