L’engagement d’une revue scientifique prestigieuse dans le conflit israélo palestinien fait polémique

Une lettre publiée le 23 juillet 2014 par la revue The Lancet sur le conflit israélo palestinien a créé une polémique dans le monde de la publication scientifique. The Lancet a même été accusé d’être un support pro-palestinien par le biais de son rédacteur en chef, Richard Horton.

Tout a commencé par une lettre ouverte à la population de Gaza (an open letter for the people in Gaza), rédigée par 24 médecins et scientifiques travaillant dans la bande de Gaza et de ce fait au courant de sa situation sanitaire due à son agression par Israël. En plus de l’assaut militaire et de ses victimes, en majorité des femmes et des enfants, la lettre dénonce aussi le blocus sur Gaza instauré depuis longtemps et qui a eut des conséquences désastreuses (famine, pénuries d’eau, de médicaments, d’électricité et d’essence, ainsi que de la pollution).

Les auteurs sont allé jusqu’à démonter le mythe de l’agression défensive prôné par Israël dans le but de protéger sa population en évoquant l’utilisation d’un armement lourd pseudo intelligent, qui s’est révélé être en fin de compte un assaut impitoyable d’une durée illimitée et qui a fait énormément de victimes innocentes.

Les auteurs ont aussi noté une faible participation des universitaires israéliens dans la signature d’un appel à leur gouvernement pour arrêter l’opération militaire contre la bande de Gaza.

À la date du 30 juillet 2014, la lettre ouverte avait recueilli près de 20 063 signatures de support.

K.L