Une journée de dépistage gratuit des maladies du rein

nephro9La Société Tunisienne de Néphrologie a organisé le samedi 16 mars, et dans le cadre de la journée mondiale du rein, une journée de dépistage gratuit des maladies rénales dans le Complexe sportif et culturel d’El Menzah VI.

 

En pénétrant dans le complexe, j’ai été aimablement reçue par deux externes en 4ème année d’études médicales, Hiba Bettaieb et Rania Kacem, toutes deux souriantes et qui ne ménageaient aucun effort pour intercepter les citoyens en les incitant et en les encourageant à faire partie de cet événement.

En les interrogeant sur les modalités du dépistage, elles avaient répondu que ce dernier consistait en un interrogatoire minutieux qui s’attardait notamment sur les antécédents pathologiques familiaux et personnels, le mode alimentaire, le tabagisme et la notion d’automédication. Le dépistage comprenait également la mesure de la tension artérielle, une analyse instantanée des urines par le Labstix (bandelettes réactives), la prise du poids et de la taille pour évaluer le BMI (Body Mass Index).

Sante tn a également rencontré Dr Imed Helal, professeur agrégé dans le service de néphrologie de l’hôpital Charles Nicolle, qui a précise qu’en cas de résultats douteux des examens précités, les malades concernés seront adressés dans les services spécialisés de néphrologie afin de pousser les investigations et optimiser la prise en charge.

Pour le choix du complexe sportif pour réaliser cette journée de dépistage, Dr Helal a répondu que lors des trois dernières années, cette manifestation avait lieu dans les hôpitaux ce qui ne permettait en rien de faire un dépistage au sens propre du terme. Par contre, choisir un endroit public permettait de recueillir des malades sur le tas et dans la masse sans l’intervention de biais.

 

Pour Sante tn, Pr Ben Moussa, chef de service de néphrologie à l’hôpital La Rabta a insisté sur l’obligation absolue d’unir les efforts pour éduquer et sensibiliser les citoyens. Cette éducation passe par des points essentiels que sont la nécessité de boire suffisamment d’eau (1,5 l par jour), d’arrêter de fumer, de contrôler son alimentation en réduisant l’excès de sel, de sucres et de gras, de pratiquer une activité physique régulière, de stopper l’hémorragie de l’automédication, d’arrêter la consommation anarchique de plantes et d’éviter de boire du méthanol à la place de l’alcool (pour ceux qui ne pourraient s’en passer).

 

E.K.L

 journee-mondiale-du-rein-1journee-mondiale-du-rein-2journee-mondiale-du-rein-3journee-mondiale-du-rein-4journee-mondiale-du-rein-7journee-mondiale-du-rein-91