Tunisie – Les hospitalo-universitaires en grève les 30 et 31 mai 2012 –

Le conseil des cadres du Syndicat national des hospitalo-universitaires avec les ministères de la Santé publique et de l’Enseignement supérieur, a décidé, à une écrasante majorité, une grève des soins non-urgents les 30 et 31 mai 2012, et ce suite à l’impasse à laquelle ont abouti les négociations entre les deux parties. Ainsi, médecins, dentistes et pharmaciens hospitalo-universitaires ne seront pas de service durant ces deux jours en dehors des urgences.

Le même Conseil des cadres a décidé, également, une grève illimitée de l’enseignement dès la fin des sessions d’examen.

Côté réclamations, la corporation exige la validation du volet formation et encadrement universitaire qu’elle dispense à titre pratiquement gracieux. Le syndicat exige, par ailleurs, une révision de salaires conséquente avec les tâches qui incombent à ce corps car l’Activité privée complémentaire (APC) ne saurait être une récompense aux efforts consentis vu la complexité de ce dossier.

On souffle dans les sphères de la corporation qu’un accord était quasiment acquis en fin 2010 sur la création d’une indemnisation en faveur des hospitalo-universitaires en contrepartie de leur maintien exclusif dans la sphère publique et c’est juste cet accord que le Syndicat revendique la réactivation, même si son application ne sera de rigueur qu’à partir de début 2013.

Il s’agit là du principal point de discorde entre la corporation hospitalo-universitaire et le département de la Santé même si d’autres points sont à l’ordre du jour comme la sécurité dans les hôpitaux et la mise à niveau du secteur public de la santé.

Il est prévu que le Syndicat national tienne, prochainement, une conférence de presse pour présenter ses positions et ses requêtes. Ecoutez

 

M.B.H

 


http://www.mosaiquefm.net/assets/audio/mp3/HABIBA-MIZOUNI-200512.mp3