Réutilisation des bouteilles en plastiques : faisons attention à ce que nous buvons !

Lorsque la canicule est là, on a tendance à consommer beaucoup plus de liquides notamment de l’eau minérale. Et ces bouteilles sont ensuite réutilisées… Cette réutilisation ne devrait pourtant pas être arbitraire, elle devrait suivre certaines « règles ».

Une publication mettant en garde contre la réutilisation des bouteilles en plastique a été récemment massivement partagée sur Facebook. Le texte en arabe mentionnait « qu’une bouteille d’eau en plastique devrait être utilisée dans les 24 heures suivant son ouverture »et que « la réutilisation de la bouteille pour d’autres produits dépendrait du chiffre inscrit au centre du triangle de recyclage qui est imprimé en bas de la bouteille.

Si  l’on voit le chiffre 1, on ne doit utiliser la bouteille qu’une seule fois. Et si l’on verrait 7, c’est qu’on a le droit à six autres utilisations ». Toujours selon cette même source, « les bouteilles d’eau minérale contiendraient le DEHA».

En réalité le DEHA est un composant dangereux pour la santé et pour l’environnement. Ce composant chimiquement appelé aussi adipate de bis (2-éthylhexyle) est un produit chimique qui est susceptible de provoquer les cancers, d’avoir des impacts négatifs sur le foie, les reins, la rate et la formation osseuse.

Plusieurs personnes se sont alarmées à la lecture de cette pseudo-information. S’agit-il d’une info ou d’une intox ? Est-il vraiment dangereux de réutiliser une bouteille en plastique ? Et quelle est la durée de vie d’un liquide contenu dans ces bouteilles ? Sante-tn a mené l’enquête

La vraie signification des chiffres dans les triangles de recyclage :

Tous les contenants de plastique dont les bouteilles d’eau en plastique, sont systématiquement marqués du symbole « triangle de recyclage ». Au centre du triangle se retrouve un chiffre allant de 1 à 7. Et contrairement à ce qui a été dit dans l’information précitée, ce chiffre n’indique en rien le nombre des réutilisations tolérés par le consommateur !

Il se trouve qu’il s’agit d’un code qui mentionne aux usines qui comptent recycler ces bouteilles les compositions du plastique en question pour connaître son éventuel usage ! Sur toutes les bouteilles d’eau minérale et d’eau gazeuse, l’on ne voit que le chiffre 1 accompagné du mot « PET » ou « PETE ». Ces symboles veulent dire (polyéthylène téréphtalate) et mentionnent que la bouteille est recyclable pour produire d’éventuelles bouteilles de limonade, des plateaux de traiteur et de boulangerie, des tapis, des pinceaux, etc.

La vérité sur le DEHA

Qu’on le dise d’emblée : il s’agit d’un horax tout comme l’était récemment le horax sur les bonbons toxiques circulant dans les écoles! Ce courriel sur le DEHA soi-disant présent dans les bouteilles d’eau minérale en plastique aurait circulé depuis l’an 2003 et prétendait que c’est « l’hôpital John Hopkins mettait en garde contre l’existence du DEHA (produits chimiques) dans les bouteilles en plastiques ». Sauf que l’hôpital en question a publié un démenti sur le sujet.

Peut-on réutiliser une bouteille d’eau ?

Pour répondre à cette question nous av
ons fait appel au Dr Taïeb D., Diabétologue et Professeur en nutrition : « D’abord, jusqu’ici, je ne crois pas que la réutilisation d’une bouteille d’eau remplie d’une autre eau ait fait l’objet d’une étude approfondie !

A vrai dire, ce domaine est très pointilleux et pas encore assez éclairci. Ceci dit, ce dont je suis sûr, c’est que si la bouteille est faite pour contenir de l’eau qui a généralement un taux d’acidité tournant autour de 7, l’on ne doit pas remplir la bouteille avec un autre produit qui aurait un taux de PH plus élevé. Je déconseille donc l’utilisation de la bouteille pour garder un autre liquide dont on ignore le taux de PH surtout pour une longue durée.

En outre, si la bouteille reste ouverte pendant une période, elle va contenir les germes et les microbes qui véhiculent dans l’air. Elle sera donc polluée. Toutefois, même si elle va contenir ces germes ceci ne s’avère pas vraiment dangereux car l’adulte est tout bonnement en contact permanent avec ces germes !

Attention aux enfants

Et le Dr d’ajouter : «Contrairement aux adultes qui eux ont un système immunitaire assez robuste, il faut se montrer particulièrement vigilant avec les enfants, qui eux, n’ont pas une forte immunité. Les enfants en bas âge devraient avoir leur propre bouteille.

Et si cette dernière est destinée à un usage commun, il est vraiment conseillé d’utiliser un verre pour boire et de rompre avec la mauvaise habitude de boire directement de la bouteille et de la passer ensuite à quelqu’un d’autre ! De fait une bouteille fermée et cachetée est stérilisée. Elle l’est jusqu’à ce qu’on l’ouvre. Et si on touche l’ouverture avec des mains sales ou si on boit directement « au goulot », elle ne sera plus stérile, elle va contenir des germes qui, avec le temps, vont pulluler. »

Quelle durée de vie pour une bouteille ?

« Compte-tenu des microbes transmis aux bouteilles et à leur contenu, si on continue d’utiliser régulièrement cette même bouteille infectée, il est facile que des infections bénignes perdurent. De plus, le chlore contenu dans l’eau du robinet ne dure pas, il s’évapore graduellement et n’est plus en quantité suffisante pour protéger l’eau mise en bouteille.

Du coup, les populations de microbes se multiplient remplissage après remplissage. Sauf que la réutilisation des bouteilles est une pratique domestique répandue, ceci est permis si la bouteille est lavée avec de l’eau savonneuse après chaque utilisation et bien lavée ensuite. En outre, l’exposition des bouteilles en plastiques à la lumière et au soleil est absolument à éviter ! Et ce, même durant la première utilisation.

Et il faut se montrer particulièrement vigilant à l’apparition des bulles dans le liquide contenu dans une bouteille (eau, jus, limonade, lait..) ou encore au fait que l’eau ait une senteur fétide (même légère) ces deux indices prouvent que les microbes ne sont pas seulement bien là mais en plus qu’ils ont pullulé et que la durée de vie de la bouteille et de son contenu a donc bien expiré !

 

Bibi Chaouachi