Les 6ième journées nationales de néonatologie

journées-nationales-néonatologie20Le 31 octobre 2013 ont eu lieu les 5ième  journées des paramédicaux en néonatologie. Le 1er et le 2 novembre étaient la date des 6ième journées nationales de néonatologie à l’hôtel Laïco à Yasmine Hammamet.  Ces manifestations ont été organisées sous l’égide de la société tunisienne de pédiatrie par le groupe d’étude en néonatologie. Ce groupe existe depuis une douzaine d’années et œuvre établir des indicateurs et des algorithmes décisionnels en néonatologie propres à la Tunisie et organise depuis quelques années des journées scientifiques à thème avec des intervenants tunisiens et étrangers.

Pr. Mohamed Douagi a parlé à santé tn du déroulement de cet événement.

« La journée paramédicale a vu la participation d’une centaine d’infirmières des différentes régions du pays. Ceci rentre dans le cadre de la formation continue du personnel soignant des services de néonatologie qu’ils soient hyperspécialisés (dit niveau 3) ou des services régionaux et de certaines cliniques privées aussi.

 

Les thèmes abordés cette année étaient l’accueil et l’information des parents et la gestion de la douleur chez le nouveau né. Les formations ont été assurées par des médecins tunisiens, suisses et français et  l’apport de trois infirmières puéricultrices (deux suisses et une française).

En plus de la formation scientifique, les participantes ont eu droit à un programme de détente avec un diner accompagné d’une soirée musicale.

 

Les journées de néonatologie dans leur 6ième édition ont vu la présence de 200 participants. Les workshops, les tables rondes et les conférences ont été animées en plus des sommités tunisiennes dans la matière par deux éminents spécialistes de renommée internationale, Pr. Jean-Charles Picaud et Pr. François Tolsa.

Le programme a été démarré par la présentation d’une nouvelle étude tunisienne multicentrique sur le devenir et le suivi des grands prématurés tunisiens à 2 ans et à 5 ans. Les résultats ont permis de montrer la nette amélioration dans la prise en charge des grands prématurés chez nous avec une amélioration des taux de survie. L’étude a permis aussi de mettre le doigt sur les insuffisances qui existent encore comme le manque de places disponibles dans les services capables de recevoir un grand prématuré. L’après-midi a eu lieu un workshop sur l’alimentation du prématuré avec la participation du professeur français Picaud, l’un des éminents spécialistes dans le domaine de l’alimentation du nouveau né. Il a exposé les différentes modalités de la prise en charge nutritionnelle du prématuré. Cela a une importance capitale vu que les études les plus récentes ont permis d’établir un lien direct entre l’état nutritionnel des premiers jours de la vie et plusieurs pathologies à la vie adulte (maladies cardiovasculaires, diabète et obésité).

 

Le thème des uropathies malformatives a été traité le lendemain. L’accent a été mise sur l’importance de le diagnostic en anténatal et la prise en charge précoce pour éviter les conséquences sur la fonction rénale.

Ensuite, Professeur Tolsa de l’université de Lausanne a parlé de l’hémodynamique chez le nouveau né en mettant l’accent sur des astuces d’examen clinique permettant de dépister ou du moins suspecter certaines anomalies hémodynamiques.

 

Cette 6ième session des journées de néonatologie a été clôturé par une revue des actualités les plus récentes en 2013 en la matière. Essentiellement au sujet de la prise en charge des pathologies respiratoires et les spécificités de la vaccination chez le prématuré. »

Propos recueillis  par Amna Khalfaoui

 

journées-nationales-néonatologie19journées-nationales-néonatologie18journées-nationales-néonatologie09journées-nationales-néonatologie07journées-nationales-néonatologie06journées-nationales-néonatologie05journées-nationales-néonatologie01