Les 1ères Journées Franco-Tunisiennes d’Imagerie Musculo-Squelettique à Djerba

sante-journe-tunisieLes 1ères Journées Franco-Tunisiennes d’Imagerie Musculo-Squelettique à Djerba

 

A la date du 26, 27 et 28 septembre se sont tenues les 1ères Journées Franco-Tunisiennes d’Imagerie Musculo-Squelettique dans un hôtel à Djerba et cela, sous l’égide de l’ATERAL (association tunisienne d’étude et de recherche de l’appareil locomoteur) et de la SIMS (société d’imagerie musculo squelettique).

Santé Tn a rencontré Dr Radhi Hamza, président de L’ATERAL, pour parler de ces journées. Dr Hamza a commencé par présenter L’ATERAL « L’ATERAL est une société savante multidisciplinaire qui a été créée en 1995 et qui regroupe principalement les radiologues et les principaux prescripteurs que sont les rhumatologues, les orthopédistes, les spécialistes en médecine physique, les neurologues, les neuro-chirurgiens et les anatomopathologistes. L’ATERAL a pour mission de centraliser les données scientifiques relatives à l’appareil locomoteur, d’échanger les informations médicales et d’optimiser les indications des examens complémentaires »

 

Pour ce qui est du congrès « Ces journées avaient pour thèmes principaux l’anatomie et la biomécanique du pied et de la cheville, l’imagerie de la goutte, la chirurgie de l’hallux valgus, l’ostéoarthropathie diabétique, les actualités en pathologie musculo squelettique dont l’étude clinique et l’imagerie des conflits de l’épaule, l’imagerie des pubalgies et l’échographie interventionnelle ainsi que des ateliers tels que ceux de l’échographie de l’avant-pied et de la cheville ligamentaire et les indications du scanner et de l’IRM dans la pathologie du pied et de la cheville. Ces ateliers avaient pour objectif de mieux former les médecins à l’approche diagnostique de l’échographie ce qui permettra de mieux sélectionner les indications et d’éviter l’usage abusif du scanner aidant ainsi à limiter les dépenses de la santé et à protéger la santé de l’individu contre les irradiations inutiles.

Nombreux intervenants, aussi bien nationaux qu’internationaux, avaient été invités à animer ces journées ».

 

« L’objectif de ce congrès était de sensibiliser les prescripteurs à l’intérêt majeur de l’échographie dans le diagnostic et la prise en charge des pathologies ostéo-articulaires, car l’échographie permettrait souvent d’éviter de recourir au scanner, un examen de loin plus onéreux mais surtout plus nocif car fortement irradiant ».

 

En parlant de scanner, il ne va pas sans rappeler que la pratique de cet examen complémentaire en Tunisie ne cesse de croître et cela en l’absence de tout contrôle et réglementation car, et à titre d’exemple, un examen tomodensitométrique livre jusqu’à 30mSv et les spécialistes tolèreraient jusqu’à 100mSv par personne et par an si et seulement si les scanners sont correctement espacés dans le temps et dont l’indication est mûrement réfléchi, en revanche, une réalisation répétitive et injustifiée des scanners pourrait engendrer une irradiation excessive des patients et par conséquent, l’apparition de cancers radio-induits dans les années à venir.

 

Ajouter à cela que malgré l’implantation entre 2009 et 2001 de plus de 8 appareils IRM dans les secteurs public et privé, les examens tomodensitométriques, au lieu de décroître, ne font qu’augmenter ce qui est totalement aberrant. Cette augmentation concernerait tous les organes comme par exemple le nombre des scanners crâniens qui, d’après un communiqué de la CNAM présenté il y a 6 mois, aurait dépassé les 4 millions, soit un tunisien sur deux en aurait bénéficié, celui des scanners abdomino pelviens, thoraciques ou du rachis qui a presque doublé ou encore le nombre des coroscanners qui a été multiplié par 11 et celui des uroscanners et des scanners du corps entier qui a presque quadruplé.

 

De telles pratiques absurdes et nocives mériteraient, tout de même, un temps d’arrêt et de réflexion pour les limiter au minima car c’est l’économie d’un pays mais surtout la santé des citoyens qui sont en jeu.

 

E.K.L

 

Docteur-Radhi-Hamza-president-ATERAL

 

 

 

Docteur Radhi Hamza

président de L’Association Tunisienne d’Etude et de Recherche de l’Appareil Locomoteur