Le Sorgho (droô) : attention à l’aflatoxine

Le Sorgho (droô) : attention à l’aflatoxine

Qu’est-ce que l’aflatoxine ? Quel danger pour la santé ? Comment s’en prévenir ? Sante-tn a mené l’enquête au près du Dr Taïeb D., diabétologue et professeur en nutrition.

« L’aflatoxine appartient au grand groupe des mycotoxines. Ces derniers sont des champignons responsables de moisissure (appelés Aspergillus flavus). Ces champignons sont très répandus dans les aliments notamment dans les graines et les céréales. Et c’est l’Aspergillus flavus qui est le principal producteur d’aflatoxine.

Plusieurs graines, fruits secs, quelques fruits dont les dattes et les figues et, à un degré moindre, les légumineuses, peuvent moisir et développer des mycotoxines si l’aliment en question n’a pas été conservé et stocké convenablement. Mais qu’entendons-nous par « les bonnes conditions de conservation » ?

 

Comment éviter le développement des champignons

Les champignons existent tout bonnement dans certains aliments. À un taux précis et fixé selon des normes internationales, ces champignons ne sont pas nuisibles. Sauf qu’une fois ce taux dépassé, l’aliment ne doit plus être consommé ni par l’homme ni par l’animal.

La question qui se pose toutefois, est pourquoi ces taux augmentent-ils ? Il faut dire que les aliments, pour le cas d’espèce les graines de sorgho, mais aussi les graines de pin d’Alep, les fruits secs, le maïs… doivent absolument rester dans un environnement sec et aéré. Toute humidité favorise la prolifération des champignons.

Ceci dit, le contrôle se fait de manière assez assidue quant aux produits en vente dans les grandes surfaces et autres magasins contrôlés. Mais il est toujours préférable de ne consommer que les graines locales qui, elles, sont mieux contrôlées et éviter autant que possible l’achat en vrac. Et pour bien conserver les graines chez soi, il est essentiel de savoir respecter les conditions adéquates de conservation.

Pour ce faire d’abord, les graines ne doivent jamais être stockées au sous-sol ni dans des endroits humides et non-aérés ! Si l’on va acheter en vrac, il vaut mieux le faire en été, de bien faire sécher soi-même les graines avant de les mettre dans des boîtes en verre. Il faut ensuite les garder dans un endroit sec, aéré et ensoleillé et ne jamais les exposer à l’humidité (eau, vapeur, froid…). Le cas échéant, ce sera le nid idéal pour la propagation des champignons nuisibles et donc de l’aflatoxine.

Toutefois, il ne faut pas croire que seule une consommation directe des aliments toxiques est nuisible à la santé humaine !

 

Les risques pour la santé

Ce que Monsieur tout-le-monde ignore, c’est que l’élevage des bétails et des volailles se fait aussi à base de graines, spécialement de maïs et de soja. Si ces graines ne sont pas bien contrôlées, l’animal va donc ingurgiter des toxines ! Et il peut, par conséquent, passer cette toxicité à l’homme. Et ce, aussi bien à travers le lait que la viande ! De plus, la majorité des aliments d’animaux est importée et lors du transfert de ces aliments, qui se fait généralement sur une longue période, ces aliments demeurent dans un climat humide. Et ils risquent donc de moisir. Les champignons aflatoxines vont donc se développer sur l’aliment : l’animal sera contaminé et il le passera à l’homme lorsqu’on mange sa viande ou qu’on consomme son lait!

Lorsque l’être humain consomme des produits qui contiennent un taux élevé d’aflatoxine, il peut souffrir d’une intoxication aigüe. Ceci se traduit par des diarrhées et des vomissements, accompagnés parfois de fièvre.

Certes le problème n’est pas fatal, mais à forte dose, une consommation continue d’aliments contaminés rend cette intoxication chronique. Et c’est là où se pose le problème parce que les aliments passent par le foie et c’est ce dernier qui est censé détruire le champignon. Mais à force d’en avaler continuellement, la fonction du foie va se détériorer et il va donc développer des maladies ! D’ailleurs, l’aflatoxine B1 est actuellement considérée comme un important agent carcinogène d’origine naturelle ! Cette aflatoxine est incriminée dans le cancer du foie!

Mais ne nous alarmons pas, je répète que cette menace ne concerne qu’une consommation massive et continue de cette toxine.