Conférence nationale de la santé (2-4 septembre 2014)

2 ans après son instauration, le dialogue sociétal sur les politiques, les stratégies et les plans nationaux de santé touche à la fin de sa première phase, qui s’est concrétisée par la conférence nationale de santé, cinquième et dernière partie de cette étape du dit dialogue.

L’ouverture officielle de cette conférence qui eu lieu, le 2 septembre 2014, au palais des congrès à Tunis, était  à la hauteur de l’importance de cet événement étant rehaussée par la présence de Monsieur le chef du gouvernement, Mr Mehdi Jomaa et agrémentée par un concert musical de notre ténor tunisien Lotfi Bouchnak.

Dans son allocution d’ouverture, le chef du gouvernement, a tenu à remercier les membres de la commission technique et  les organisateurs du dialogue sociétal, et ce pour leur vision et prise de conscience de corriger et  de réformer le secteur de la santé en Tunisie.

Il a par ailleurs, signalé  l’engagement du gouvernement d’œuvrer pour fournir un système de santé efficace permettant l’accès aux soins et le droit à la santé pour tous, sans discrimination, réduisant ainsi les disparités régionales.

A ce propos Il a expliqué que le gouvernement travaille avec acharnement pour améliorer aussi bien le secteur public de la santé lequel fournit 80% des prestations de soins en Tunisie,  que le secteur privé dont la participation est grandissante.  

Le ministre de la santé Mr Mohammed Salah Ben Ammar a affirmé que cette conférence est l’occasion d’évaluer  les attentes des tunisiens, de les étudier et en discuter dans l’objectif de leur assurer une meilleure santé.

Lors de cette conférence qui se tiendra du 2 jusqu’au  4 septembre 2014, plus de 300 participants dont des ONG, des experts nationaux et internationaux et des partis politiques  seront présents.

Les parties compétentes prendront connaissance des résultats des travaux des réunions régionales en examinant le rapport intitulé  « pour une meilleure santé en Tunisie : faisons le chemin ensemble ».  Rapport comportant les résultats de deux années d’efforts et sur la base duquel des actions et des engagements seront pris  pour le développement du système de santé au cours de la période entre 2017 et 2030.

Rappelons que le dialogue sociétal sur les politiques, les stratégies et les plans nationaux de santé est une démarche participative et inclusive mettant le citoyen au centre du dispositif. En effet environ 4000 citoyens et professionnels ont participé à des rencontres organisées dans toutes les régions du pays dans le but d’améliorer et de développer le système de santé tunisien.

B.H.S

 

{gallery}A-sante/D-ici-et-d-ailleurs/D-ailleurs/dialogue-societal/{/gallery}