25 mars 2014 : Journée d’information et de travail sur le rôle des journalistes dans la réussite du dialogue sociétal pour la réforme du système de santé

IMG 6502L’équipe de santé tn s’est déplacé à la journée d’information et de travail sur le rôle des journalistes dans la réussite du dialogue sociétal pour la réforme de santé qui s’est déroulé le 25 mars 2014 à l’hôtel Majestic de Tunis.

 

Cet événement a rassemblé les représentants de la presse nationale et régionale, écrite, électronique et audiovisuelle ainsi que les membres de l’équipe du dialogue sociétal pour la réforme du système de santé comprenant la société civile, les secteurs publics et privé de la santé, le ministère de la santé publique et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 

De plus, cette journée s’est donné pour objectif d’impliquer les journalistes dans les travaux du dialogue sociétal et de les informer sur son état d’avancement qui est à l’heure actuelle au stade de la préparation aux délibérations régionales et nationales. En effet, le dialogue sociétal pour la réforme en santé permet aux citoyens tunisiens de toutes les régions du pays d’exercer leur nouveau droit constitutionnel consacrant le droit à la santé et à la qualité des services de santé.

 

Mr Zouhair Ben Jemaa, président de l’Association 20 millions de consommateurs a introduit cette journée en rappelant la feuille de route du dialogue sociétal dont la première phase préparatoire ainsi que la deuxième phase de diagnostic de situation se sont achevées en mars 2014. Il a aussi évoqué la « future » troisième phase qui va s’étendre d’avril à mai 2014 et qui consiste en des consultations et des délibérations régionales.

 

 

 

{youtube}GDjddkdjAt0{/youtube}

 

 

 

Ce dialogue sociétal amorcé en Tunisie en octobre 2012 et qui se termine en juin de cette année, a été présenté par le Ministre de la santé le Dr Mohammed Salah Ben Ammar, comme une première mondiale. Tous les Pays de la Région OMS de la Méditerranée orientale ont eut un dialogue politique avec une prise de décision « venue d’en haut » à l’exception de la Tunisie où la prise de décision est venu du bas c’est-à-dire des citoyens.

 

 

{youtube}MnqAiwahPTY{/youtube}

 

 

Cette approche ascendante (dite bottom-up) a été développé par le docteur Imen Jaouadi, spécialiste en économie de la santé de la faculté des sciences économiques et de gestion de Tunis, qui a insisté sur le fait que ce dialogue sociétal était une collaboration entre plusieurs volontaires de divers horizons (associations de la société civile, professionnels de la santé, responsables centraux, régionaux et locaux, etc.) et le ministère de la santé avec en plus l’appui technique de l’OMS. Cette dernière, était représentée par sa consultante en système de santé, Mme Ann-Lise Guisset, établie depuis aout 2012 en Tunisie et qui a accompagné le processus du dialogue sociétal depuis ses premiers pas. Un événement marquant de cette journée, fut la mise à contribution des participants, dans la réflexion sur le dialogue sociétal. En effet, lors d’un atelier, ils ont pu échanger et s’exprimer sur trois thématiques : la participation et la culture citoyenne, la proximité et l’orientation du patient et enfin la solidarité et la justice sociale.

 

K.L

 

 

 

Pour en savoir plus :

Mail: dialoguesocietalsante.tun@gmail.com

mr. zouhair ben jemaa: zouhairjemaa@yahoo.fr

mr. jamel chrigui: cjamel5@gmx.fr

 

     

IMG 6530                                                       IMG 6525