Démographie médicale hospitalo-universitaire en Tunisie (les chiffres clés de 2013)

Compte tenu de  la diversité des sources disponibles concernant  la démographie des professionnels de la santé et des divergences, qui en résultent  selon la source utilisée, des données s’y rapportant, le ministère de la santé publique  projette de  mettre en place un observatoire national de démographie médicale hospitalo-universitaire.

En attendant la concrétisation de ce projet, ci-dessous un récapitulatif effectué sur la base de  la loi des cadres et sur celle des  données INSAF au sujet de la situation démographique des médecins hospitalo-universitaires en Tunisie, dont  on relève ce qui suit :

-Une croissance régulière de l’effectif des médecins hospitalo-universitaires marquée par une  augmentation moyenne de 34% au cours des 10 dernières années (31% pour les AHU ; 23% pour les MCA et 56% pour les professeurs)

Cette  croissance a touché toutes les spécialités allant de 22% pour l’anesthésie réanimation à 57% pour la médecine interne.

-En ce  qui concerne  le ratio lit par médecin dans les hôpitaux universitaires, on dénombre 10,2 lits par médecin hospitalo-universitaire à Nabeul dont la capacité est de 378 comparé à 5,3 lits par médecin hospitalo-universitaire, a Habib Thameur, ce qui représente  un écart important.

A ce propos il est à signaler que les hôpitaux Charles Nicolle  et la Rabta à Tunis ainsi que l’hôpital Habib Bourguiba a Sfax méritent d’être renforcés en médecins hospitalo-universitaires, (220 médecins pour Charles Nicolle, 186 pour la Rabta  et 164 pour HB Sfax).

– une amélioration progressive de la charge de travail des médecins hospitalo-universitaires exprimé en ratio lits par médecin est cependant remarquée  entre 2006 et 2013.

-une intensification de la démographie hospitalo-universitaire jeune marquée notamment par une féminisation du corps hospitalo-universitaire.

– Un Nombre de départs à la retraite et des perspectives  estimées  en progression par paliers allant de 50 départs en moyenne de 1931 à 2035 vers 140 départs en moyenne de 2043 à 2045.

– Une  projection des effectifs de médecins hospitalo-universitaires sur la base de l’évolution  de la période 2005-2013, estimée à une croissance de l’ effectif des professeurs de+70%  de ceux  des MCA  et  des AHU des taux respectifs de  +41% et +53 %.

B.H.S