Pour traiter une verrue, un sparadrap peut faire l’affaire

Leur principal inconvénient, c’est leur aspect hautement inesthétique. Les verrues, qui sont l’apanage de la tendre enfance, peuvent déclarer forfaitaires devant le sparadrap.

Des chercheurs britanniques avaient fait une analyse des dernières études concernant ces petites tumeurs bénignes. Il en sort qu’une application d’un sparadrap pendant quelques semaines en veillant, bien entendu, à le changer une fois par semaine, est potentiellement efficace. Fréquentes, surtout pendant l’enfance, les verrues sont sans gravité mais elles souffrent d’une mauvaise image.

Bien entendu, cette solution thérapeutique est proposée par le médecin traitant, car elle peut précéder un traitement plus agressif ou utilisée en guise de remplacement en cas d’échec des traitements habituels dont la cryothérapie (méthode basée sur l’utilisation d’un gaz, le cryoflurane, pour traiter certains problèmes cutanés).

Rappelons que les verrues sont des tumeurs bénignes secondaires à un virus appelé le papillomavirus. La verrue peut être en relief ou incrustée dans la peau. Sa disparition spontanée est possible dans les 24 mois qui suivent son apparition.

 

E.K.L