Les statines et le risque de toxicité musculaire

statine-coeur-sante-preventionLes thérapeutiques anti-hypercholestérolémiantes appelées aussi statines ne cessent de faire parler d‘eux car nombreuses sont les études qui rapportent des effets toxiques non négligeables de ces médicaments et parmi ces effets, la toxicité musculaire est de plus en plus abordée.

 

Dans le but d’évaluer l’incidence de la toxicité musculaire chez les patients qui reçoivent des statines, une équipe de scientifiques japonais a conduit une étude qui a concerné 18 036 adultes sous statines et qui s’est étendue entre avril 2004 et 31 décembre 2010. L’utilisation concomitante d’autres médicaments, comme les antibiotiques ou les anti-arythmiques, a été précisée.

 

La toxicité musculaire a été identifiée grâce à des signes cliniques en rapport avec la myopathie et/ou des signes biologiques représentés essentiellement par l’élévation du taux sanguin de la créatine kinase. Cette dernière étant une enzyme retrouvée dans les muscles, qui intervient dans le métabolisme énergétique et qui se retrouve libérée dans le sang en cas de lyse des cellules musculaires.

Parmi les patients inclus dans cette étude, 43 cas de toxicité musculaire avaient été rapportés, soit une incidence de 1,02. Cette incidence a été influencée d’une façon non significative par le type de statine consommé.

Chez les 2430 patients qui avaient reçu d’autres médicaments conjointement avec les statines, seulement trois cas de toxicité musculaire avaient été rapportés.

 

Cette étude, publiée dans « BMJ Open », suggère que les statines sont globalement bien tolérées. Ceci dit, le risque de la toxicité musculaire, en cas d’interactions médicamenteuses, mériterait des explorations plus poussées.

 

E.K.L